« Les Prisonniers du Château d’If » : un grand moment de virtuosité [Festival Avignon 2021]

"Les Prisonniers du Château d'If" : un grand moment de virtuosité [Festival Avignon 2021] - Cultea

Qui n’a jamais entendu parler du célèbre Comte de Monte-Cristo ? Le grand roman d’Alexandre Dumas connaît une adaptation à Avignon pour une nouvelle année consécutive sous le nom des Prisonniers du Château d’If. Un autre coup de cœur qui nous raconte la naissance du comte. Le tout porté par des interprétations magistrales !

Les Prisonniers du château d'If - Cultea
Mise en scène par Gabriel Laborde.

Synopsis : Edmond Dantès, victime d’un complot, se retrouve enfermé dans un des cachots du Château d’If. Confronté à l’isolement, le jeune marin est sauvé de la folie par sa rencontre avec un autre prisonnier qui tente de s’évader : l’abbé Faria.
De leur rencontre naît un lien profond, celui d’un maître et de son disciple, d’un père et de son fils. En héritage, l’abbé lèguera à Dantès son secret…
Ainsi naîtra la légende du Comte de Monte-Cristo.

La représentation s’est déroulée le 21 Juillet 2021 à 18h20 dans le Théâtre des Barriques. Cette splendide adaptation est disponible jusqu’à la fin du festival d’Avignon Off.

Revisiter une œuvre culte !

Face à tant de spectacles originaux, il aurait été difficile pour Les Prisonniers du Château d’If de se démarquer. En effet, la majorité du public sait déjà comment Edmond Dantès devient le comte de Monte-Cristo. Le spectacle, mis en scène par la compagnie Les Kapokiers, réussit pourtant à se hisser parmi les incontournables de ce festival d’Avignon. Le spectacle adapte uniquement l’un des événements les moins connus dans le récit de Dantès : sa cruelle incarcération loin du monde extérieur. Il réussit ainsi à nous surprendre, nous égarer et nous faire redécouvrir cette légende, comme si c’était la toute première fois.

Edmond Dantès. Photo par Emeric Gallego - Cultea
Edmond Dantès. Photo par Emeric Gallego

La force de cette histoire réside surtout dans cette relation entre les deux personnages principaux, qu’incarnent Gabriel Laborde et Thibault Truffert. À la fois figures fragiles, courageuses et tragiques, il se dégage une passionnante histoire de transmission. Pas seulement des connaissances ou du mythique trésor du comte de Monte-Cristo, élément important de l’intrigue. Mais aussi de la transmission d’une histoire de famille, de frères de cellule, de meilleurs amis et de père et fils. Coupé du monde, avec pour seules visites les geôliers, les prisonniers du château d’If transportent le public dans une bouleversante histoire de père et de fils de substitution. L’un a besoin de l’autre afin de ne pas succomber au malheur, à la folie. Ils ont chacun ce besoin de rêver ensemble.

La rencontre. Photo par Emeric Gallego - Cultea
La rencontre. Photo par Emeric Gallego

Si, bien évidemment, la fin du spectacle est connue de tous les adeptes du roman d’Alexandre Dumas, c’est bien cette relation qui fait de ce spectacle un coup de cœur que l’on vous invite à découvrir. Mentionnons également le jeu d’acteur de Thibault Truffert. En abbé Faria, il apporte toute l’étincelle autour de cet homme qui rêvait d’avoir un fils…

Jamais la renaissance d’Edmond Dantès n’aura été aussi émouvante. En construisant ainsi son récit autour de ce destin exceptionnel pour ses deux personnages, Les Prisonniers du Château d’If réussit à nous faire redécouvrir le mythe littéraire. Mais il peut également s’annoncer comme l’un des incontournables de ce festival ! Un grand moment, tout simplement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *