Les Habsbourg espagnols : quand la consanguinité entraîna leur chute

Les Habsbourg espagnols : quand la consanguinité entraîna leur chute - Cultea

Les Habsbourg espagnols appartenaient à la Maison de Habsbourg (maison d’Autriche), une importante maison souveraine d’Europe. Ils régnèrent 184 ans sur l’Espagne, avant de s’éteindre tragiquement. On vous explique comment aujourd’hui !

Tout d’abord, Philippe le Beau, souverain issu de la famille des Habsbourg, épouse Jeanne Ire de Castille en 1506, prenant alors le trône de Castille. Ensemble, ils auront un fils, Charles Quint, qui accédera au trône d’Espagne quinze ans plus tard.

Des unions consanguines pour conserver le trône

Désireux de conserver le trône espagnol, les Habsbourg eurent la brillante idée de recourir à des unions consanguines. En effet, se marier avec des personnes de leur propre famille évitait que la couronne ne change de mains. Au début, cela n’eut pas vraiment d’incidence. Mais, avec le temps, les héritiers ont commencé à développer de nombreuses malformations physiques. La plus connue d’entre elles est sans doute le « prognathisme habsbourgeois ». Il s’agit en fait d’une malformation héréditaire assez handicapante, puisqu’elle se caractérise par une mâchoire inférieure surdéveloppée et un menton en galoche.

On a pu prouver la corrélation entre les relations consanguines des Habsbourg et leurs malformations grâce à une étude scientifique parue dans la revue Annals of Human Biology. Les chercheurs ont en effet étudié 20 générations, et ont bénéficié de l’aide de 10 chirurgiens maxillo-faciaux. Ces derniers ont diagnostiqué la déformation faciale dans 66 portraits de 15 membres de la dynastie.

Arbre généalogique de Charles II (crédit : Science ABC) - Cultea
Arbre généalogique de Charles II (crédit : Science ABC).

La chute de la dynastie Habsbourg

Les unions consanguines à répétition ont peut-être permis la conservation du trône d’Espagne, mais elles ont aussi entraîné la chute de la dynastie. Tout d’abord, les unions incestueuses sont souvent synonymes de fausses-couches, d’enfant mort-né ou décédant peu après la naissance. Et c’est exactement ce qu’on observe chez les Habsbourg : moins de la moitié des enfants ont survécu jusqu’à l’âge de 10 ans. Pourtant, à cette époque, le taux de survie était de 80 % dans les autres familles nobles d’Espagne !

Charles II, le dernier souverain des Habsbourg d’Espagne, accède au trône en 1665. Son père, Philippe IV, était aussi son grand-oncle, puisqu’il avait épousé la fille de sa propre sœur. Cela couplé aux mariages familiaux répétés, Charles II s’est donc éteint à 39 ans, sans laisser d’héritier. Il était en effet impuissant, chétif et frêle, et sa mâchoire inférieure très développée rendait difficile la mastication ou le fait de parler. Par ailleurs, il ne parla pas avant l’âge de 4 ans et ne marcha pas avant 8 ans. Le monarque souffrait aussi de graves problèmes intestinaux et de débilité mentale. Enfin, il a été victime d’hallucinations et de convulsions durant les dernières années de sa vie.

Charles II de la dynastie Habsbourg (1661-1700) - Cultea
Charles II de la dynastie Habsbourg (1661-1700).

La dynastie des Habsbourg d’Espagne disparut alors en 1700. Ironiquement, ce qui lui permit de rester sur le trône pendant près de deux siècles causa sa perte…

 

Sources :

7 Replies to “Les Habsbourg espagnols : quand la consanguinité entraîna leur chute

  1. Ce qui ne laisse pas d’étonner, c’est que les Bourbons français ne semblent pas avoir soufferts de cette consanguinité… Henri IV qui a épousé Marie de Medicis, Habs bourgeoise par sa mère … Leur fils, Louis XII a épousé Anne d’Autriche, habsbourg espagnole … Leur fils, Louis XIV à épousé Marie-Thérèse d’Espagne … Quelles furent les conséquences sur Louis XV, lui-même descendant direct des Habsbourgs par sa mère, princesse savoyarde….?

    1. Il me semble que Louis XIV à déploré la mort d’enfants mort-nés avec la Reine, mais au final assez peu avec ses maîtresses. Il en demandera d’ailleurs la raison à son médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.