L’île des Faisans : le territoire aux deux drapeaux

L’île des Faisans : le territoire aux deux drapeaux

L’île des Faisans, ou île de la Conférence, est une petite île d’une superficie de 6 820 m². Elle se situe sur le fleuve Bidassoa, à la frontière franco-espagnole. Tous les six mois, elle voit sa nationalité et son administration changer : du 1er février au 31 juillet, elle appartient à l’Espagne, et du 1er août au 31 janvier, elle appartient à la France. Cultea vous emmène sur cette petite île pour vous présenter son histoire.

Un lieu de rencontre entre les Français et les Espagnols

L’île des Faisans est pendant longtemps un lieu de rencontre entre la monarchie française et espagnole. En 1526, François Ier, prisonnier de Charles Quint, est échangé contre ses deux fils sur la Bidassoa.

Autre exemple, en 1615 a lieu un double échange pour mariage. Les ambassadeurs français y ont emmené Elizabeth, fille du roi de France Henri IV, destinée à Philippe IV d’Espagne. Tandis que, du côté espagnol, on y a présenté Anne d’Autriche, sœur de Philippe IV d’Espagne, promise au fils de Henri IV, Louis XIII.

L’île des Faisans : le territoire aux deux drapeaux
Gravure qui représente l’île des Faisans, 1660 (source : Musée pyrénéen du Château-fort de Lourdes).

En 1659, le cardinal Mazarin et don Luis de Haro, homme politique de la cour royale espagnole, s’y retrouvent pour négocier un mariage. Il s’agit de celui de Louis XIV et Marie-Thérèse d’Autriche, fille de Philippe IV. Dans le même temps, les deux nations y négocient âprement un traité de paix : le traité des Pyrénées, signé le 7 novembre 1659. En fin de compte, il amène de bonnes relations entre la France et l’Espagne, ennemies auparavant, notamment au cours de la guerre de Trente Ans.

1856 : l’affirmation du statut de l’île des Faisans comme condominium

Un condominium est un territoire sur lequel plusieurs États exercent une souveraineté conjointe au terme d’un accord formel. C’est en 1856 que cette bi-souveraineté va être adoptée pour l’île des Faisans.

Napoléon III et Isabelle II, que l’on appelle la « reine des Espagnes », concluent ensemble le traité de Bayonne.

L’article 27 proclame que :

« L’île des Faisans, connue aussi sous le nom d’île de la Conférence, à laquelle se rattachent tant de souvenirs historiques communs aux deux Nations, appartiendra, par indivis, à la France et à l’Espagne. »

L’île des Faisans : le territoire aux deux drapeaux
Mémorial du traité des Pyrénées sur l’île des Faisans (source : Wikipédia).

On décide de graver cet accord dans la pierre. En 1859, on érige un mémorial pour se rappeler du traité de Bayonne.

L’île des Faisans est aujourd’hui  le seul exemple d’une souveraineté en alternance sur un même territoire dans les relations internationales contemporaines.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.