Site icon Cultea

Les étonnantes photographies de l’Angleterre en 1928

Les étonnantes photographies de l'Angleterre en 1928 - Cultea

À la fin des années 1920, le National Geographic charge le photographe Clifton R. Adams de documenter la vie en Angleterre. Ce dernier a ainsi pu nous offrir des photographies immortalisant les derniers instants du pays en pleine modernisation. Après la France et l’Egypte, découvrons ensemble le paysage anglais d’il y a un siècle. 

Adams avait pour instructions de photographier les villes, les campagnes, les fermes, les habitants… Tout ce qui pouvait représenter cette Angleterre en pleine mutation.

Mais comment ces images en couleurs ont-elles pu voir le jour à l’époque ? Eh bien, celles-ci ont été produites grâce de l’Autochrome. Ce procédé de restitution photographique des couleurs a été breveté par nuls autres que les frères Lumière (oui, encore eux), après avoir été mis au point par Gabriel Doublier dans leurs ateliers. Il s’agit là de la première technique industrielle de photographie en couleurs, utilisée de 1907 à 1932 (environ).

Des photos d’une époque charnière 

Ainsi, Adams a pu capturer des tranches de vie extraordinaires. Restitutions historiques, maisons pittoresques, enfants sur la plage, quotidien de femmes… Ces photographies illustrent l’état d’esprit si particulier des années 1920, marquées par une paix temporaire entre deux guerres particulièrement meurtrières.

Malgré les crises économiques de l’époque (notamment le krach de 1929), on constate une augmentation du niveau de vie. Un phénomène grandement aidé par la démocratisation de l’électricité. L’expansion de l’industrie chimique permit également la création de nombreux emplois et de sortir de la domination de l’industrie lourde.

Partez dès à présent pour un petit voyage dans le passé à travers ces photographies magnifiques. 

(Crédit Photos : Clifton R. Adams / National Geographic Creative / Corbis / Mashable / Daily Mail UK) 

Les clichés de l’Angleterre par Clifton R. Adams

Un fermier et sa charrette, à Crowland, dans le Lincolnshire.
Un agent de police passe la journée avec des agriculteurs qui ramassent du foin, dans le Lancashire.
Deux femmes se reposent pour déjeuner dans un champ de foin du Lancashire.
Une jeune fille joue dans le sable à Sandown, sur l’île de Wight.
Des acteurs se déguisent en Britannia et ses chevaliers pour un spectacle.
Deux femmes achètent des glaces à un vendeur dans sa voiture aménagée, en Cornouailles. La crème glacée Kelly’s est toujours produite aujourd’hui.
Un ancien combattant vend des allumettes dans la rue, à Canterbury, dans le Kent.
Des femmes vendent des roses de la reine Alexandra pour une œuvre de charité, à Seaford, dans l’East Sussex.
Deux chauffeurs devant un bus touristique à Ulverston, Cumbria.
À Oxford, l’angle de High street et de Carfax est animé.
Vue d’une maison couverte de vignes dans une rue de Stratford-upon-Avon, dans le Warwickshire.
Une jeune femme poste une lettre à la pillar box, à Oxford.
Des femmes prenant le thé devant la Clock House, à l’origine un hospice, dans le Buckinghamshire.
Un petit garçon poste une lettre dans une haie, dans le Sussex.
Un bus à deux étages de Londres s’arrête pour permettre aux gens de monter à bord.
Un groupe de femmes fait de la randonnée dans le Cumbria.
Deux soldats se tiennent debout à Hythe, dans le Kent, en 1928.
Des soldats vétérans (connus comme les « retraités de Chelsea ») assis sur les marches de l’hôpital royal de Chelsea à Londres.
Des passagers montent à bord de « Billy », une locomotive qui circule dans la station balnéaire de Margate, dans le Kent, en 1931.
Une fille se tient dans un champ non identifié du Lincolnshire en 1929, tenant de l’orge.
Une partie de la compagnie des Yeomen préparatoires, connus sous le nom de Beefeaters, à la Tour de Londres.
Le chef des gardes, un Coldstream Guardsmen et un Yeoman Warder posent à la Tour de Londres.

 

Sources :

Quitter la version mobile