Site icon Cultea

Ce détail tragique sur l’affiche du film « Le Tombeau des Lucioles »

Ce détail tragique sur l'affiche du film "Le Tombeau des Lucioles" - Cultea

Crée par Isao Takahata, ce chef d’œuvre émouvant qu’est Le Tombeau des Lucioles est probablement aussi l’un des plus grands films du Studio Ghibli en plus d’être un de ses précurseurs. L’affiche du film, tout aussi magnifique, cachait pourtant un détail tragique. L’avez-vous déjà remarqué ? 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Seita, un jeune adolescent, tente de protéger sa petite soeur Setsuko. Commence alors une épreuve désespérée pour leurs survies… Inutile d’en dire plus puisque ces quelques mots ont du vous suffire pour faire monter les larmes aux yeux. Plus de trente ans après, la magie du film fait toujours autant écho. Pourtant, de nombreux éléments se font découvrir. C’est le cas de deux admirateurs du long métrage d’animation qui ont fait une découverte sur l’affiche du film et l’ont répertoriée sur le réseau social Twitter. Un détail qui renforce toute la tragédie du Tombeau des Lucioles.

Sur l’affiche, nous apercevons en premier plan les deux enfants entourés de nombreuses lucioles. Seita et Setsuko sont généralement au centre de tous les regards au visionnage de cette affiche. Personne n’avait pu remarquer avant une forme malfaisante tout en arrière-plan. Une forme qui donne à l’affiche un tout autre sens.

Affiche du long-métrage Le Tombeau des Lucioles

En augmentant la luminosité de l’affiche, le spectateur peut alors apercevoir un avion. Il s’agit plus précisément d’un bombardier B-29. Le film d’Isao Takahata contenant des scènes montrant le Japon bombardé, il devient alors évident que les lumières qui brillent dans le ciel ne sont pas seulement des lucioles. Ce sont aussi des bombes provenant des raids aériens.

Aujourd’hui, découvrir Le Tombeau des Lucioles fait encore partie de ces plus grandes histoires à raconter lorsque l’on parle de cinéma. Rappelons aussi qu’Isao Takahata est décédé en 2018 après une longue bataille contre le cancer. Il termine ainsi sa carrière avec un autre chef d’œuvre : Le conte de la Princesse Kaguya !

Quitter la version mobile