« Arthur, malédiction » : c’est quoi ce film d’horreur inattendu ?

« Arthur, malédiction » : c'est quoi ce film d'horreur inattendu ?

Arthur et le Minimoys, tout le monde connaît. Luc Besson a décidé de prolonger sa saga, mais cette fois-ci avec un film d’horreur, et ça sort aujourd’hui au cinéma ! Le film interdit au moins de 12 ans s’annonce sanglant. Mais alors que sait-on de ce film d’Arthur, malédiction, ce film qui sort aujourd’hui ?

Synopsis : Alex est un fan des films Arthur et les Minimoys depuis qu’il est enfant. Pour son anniversaire, ses meilleurs amis lui font la surprise de l’emmener dans la maison abandonnée où le film a été tourné. Aucun d’eux ne se doute alors qu’ils se dirigent vers un piège machiavélique et mortel. Ce qui était autrefois un rêve d’enfant va bientôt se transformer en véritable cauchemar…

Dans l’univers d’Arthur et les Minimoys

12 ans après la sortie du troisième volet d’Arthur et le Minimoys, la saga fait donc son retour au cinéma. Cependant, dans une tout autre forme. Fini l’animation, maintenant c’est du live-action à 100%. Écrit par Luc Besson lui-même, le film est réalisé par Barthélémy Grossmann (réalisateur du film 13m2 et de la série Les Lascars).

En France, le premier opus d’Arthur et le Minimoys avait fait se déplacer plus de 6 millions de personnes dans les salles obscures. 3 millions s’étaient déplacés pour les deux suites. Un carton sur lequel le producteur et fondateur d’Europa Corp aimerait bien surfer. Avec un tout petit budget de 2.4 millions d’euros, le français tente un coup à la Blumhouse. Un tout petit budget, mais un concept fort qui pourrait amener les gens en salles.

Au niveau du casting, que des jeunes acteurs dans les premiers rôles. Certains comme Lola Andreoni ou Mikael Halimi ont été aperçus dans des séries comme Platane ou Skam. D’autres n’ont tout simplement jamais tourné. Au casting, on peut aussi trouver la fille de Luc Besson, Thalia Besson. Le réalisateur affirme que, la fille qui avait fait une apparition dans Valérian et la Cité des Mille Planètes, a « gagné son rôle ».

Un pur film d’horreur

Des franchises pour enfants qui sont devenus des films d’horreur, c’est très rare. Il faut d’ailleurs souligner pour les parents que le film d’horreur sera interdit aux moins de 12 ans. À en croire la bande-annonce, l’hémoglobine est de sortie. Le film, tourné dans l’Orne pendant 6 semaines dans la propriété de Luc Besson, où avaient déjà été tournés les premiers opus, dit avoir comme référence esthétique Les Goonies. Donc un teen-movie, mais en plus violent.

Arthur malédiction arthur et les minimoys film france horreur
Les jeunes héros du film dans la maison d’Arthur et les Minimoys.

À la vue du tout dernier plan de la bande-annonce, un personnage emblématique fait son retour, le méchant M le Maudit. À part les Minimoys eux-mêmes, on retrouve tout ce qui fait le charme des premiers opus, notamment la tribu des Bogo Matassalai. Et cette fois-ci, pas sûr qu’ils soient du côté du héros.

Pour la qualité du film, on vous laissera en juger mais pour l’originalité, on peut le dire, Arthur, malédiction est un film inattendu qu’on n’avait pas vu venir. A découvrir en salles dès aujourd’hui. 

Bande-annonce du film Arthur, malédiction

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.