Angelo Moriondo : inventeur de la première machine à expresso

| | , ,

« Nespresso… What Else » ! Cette phrase culte associée au café (et à George Clooney) n’aurait peut-être jamais vu le jour sans un homme né il y a 171 ans : Angelo Moriondo. En effet, on doit à cet inventeur la création de la première machine à expresso (ou espresso) jamais recensée. 

Bienvenue dans l’Italie du XIXe siècle, un pays où le café est un produit phare. Malheureusement, les méthodes d’infusion de l’époque obligeaient les consommateurs à attendre pour obtenir leur boisson… De surcroit, la qualité d’infusion dépendait aussi bien des grains de café que du talent du torréfacteur. Difficile alors d’avoir des standards de qualité bien établis. C’est dans ce contexte que se fit connaître Angelo Moriondo, l’homme qui breveta la première machine à expresso de l’histoire.

Angelo Moriondo : entrepreneur dans le sang

Moriondo est né le 6 juin 1851 à Turin, en Italie. Etant issu d’une famille d’entrepreneurs celui-ci a grandi dans un contexte très favorable aux innovations. Son grand-père fonda notamment une entreprise de production de liqueurs, tandis que son père le père créa plus tard la célèbre chocolaterie Moriondo et Gariglio.

Suivant leurs traces, Moriondo acheta deux établissements dans Rome : le Grand-Hotel Ligure et l’American Bar. Comme il était de coutume en Italie, le café était un des produits phares de ces établissements. Mais là encore se posait le sempiternel problème du temps d’infusion…. Angelo songea alors à une façon d’optimiser la préparation de ses cafés. Et si au lieu de les faire infuser un par un, il pouvait préparer plusieurs tasses en même temps ? Il pourrait alors servir les clients plus rapidement, tout en réduisant le temps dédié aux infusions.

La première machine à expresso 

Ni une, ni deux, Moriondo fait appel à un mécanicien pour l’aider à concevoir ce qu’il a en tête. Pour lui, ce n’est pas qu’une simple machine à café, mais bel et bien un outil qui lui donnera un avantage concurrentiel dans le marché très convoité du café italien.

Avec le mécanicien embauché, il créa ainsi cette première machine à expresso. Celle-ci se composait d’une grande chaudière qui poussait de l’eau chauffée à travers un lit de marc de café. Suite à quoi une seconde chaudière produisait de la vapeur et venait terminer l’infusion.

Schéma de la première machine à expresso inventée par Angelo Moriondo
Schéma de la première machine à expresso inventée par Angelo Moriondo

Fier de cette invention, Moriondo la présenta à l’Exposition générale de Turin en 1884, où elle fut récompensée par la médaille de bronze. Il reçut également un brevet (d’une durée de six ans) intitulé :

« Nouvelle machine à vapeur pour la préparation économique et instantanée de café, méthode ‘A. Moriondo’ »

Le brevet fut renouvelé le 20 novembre 1884 et un brevet international lui fut par la suite délivré à Paris, le 23 octobre 1885.

Durant les années qui suivirent, Angelo Moriondo continua à améliorer son invention, qui deviendrait par la suite un standard dans le monde entier. Ainsi, les amateurs de cafés ne peuvent que remercier cet entrepreneur Italien, dont la création continue d’égayer nos matins maussades… 

 

Sources : 

Précédent

Roland-Garros : aux origines d’un tournoi prestigieux

« I am Groot » : une affiche et une date de sortie révélées par Marvel !

Suivant

Laisser un commentaire