Adelaïde Hall : la voix captivante du jazz qui a traversé les époques

Adelaïde Hall fut une figure emblématique de l’histoire du jazz. Durant plusieurs décennies, cette artiste polyvalente a su marquer le milieu de la musique avec sa voix mélodieuse et son talent indéniable. Ainsi, à l’occasion du « Mois de l’histoire des Noirs » au Royaume-Uni, Google a décidé de rendre hommage à cette femme reconnue pour son influence dans le milieu du jazz. 

Née le 20 octobre 1901 à Brooklyn, New York, Adelaïde s’est rapidement fait un nom dans le monde du jazz, du blues et de la musique populaire. Ses débuts dans la musique furent fortement influencés par son milieu familial. En effet, ses parents étaient tous deux musiciens amateurs, ce qui lui permit de baigner dès l’enfance dans un univers artistique. Ainsi, elle commença à chanter très jeune dans des chorales d’église, aiguisant son talent vocal.

Une carrière incroyablement longue 

Adelaïde Hall connut une carrière particulièrement longue et fructueuse, s’étalant sur plus de 70 ans (rien que ça). Ses collaborations avec des artistes tels que Duke Ellington et Art Tatum furent d’ailleurs particulièrement remarquées. Elle est également connue pour avoir introduit la technique vocale « scat » dans le monde du jazz. Une innovation qui eut un impact considérable sur le genre…

Hall commença sa carrière sur scène en 1921 à Broadway dans le chœur de la comédie musicale Shuffle Along. Le spectacle fut alors un immense succès et propulsa la carrière de l’artiste. Elle continua ainsi à apparaître dans un certain nombre de spectacles musicaux noirs similaires, dont Runnin’ Wild à Broadway en 1923. Un autre rôle emblématique d’Adelaïde fut dans l’opérette Chocolate Kiddies. Celle-ci eut également une carrière plus que fructueuse en Europe, où elle fut une figure de proue de la scène jazz à Londres et à Paris.

Mais son véritable coup d’éclat eut lieu en 1927, lorsqu’elle fredonna un air de spectacle de Duke Ellington. Cette performance installa Adelaïde comme une figure incontournable du jazz. Un an plus tard, cette même chanson, Creole Love Call, se plaça 19e rang des classements musicaux américains faisant naître le chant « scat » par la même occasion. Peu de temps après, Hall décida de rejoindre le casting de Blackbirds. Cette comédie musicale à succès a ainsi attiré plus d’un million de spectateurs pendant ses plus de 500 représentations.

Suite à quoi cette comédie musicale débarqua à Paris (cocorico), dans notre magnifique Moulin Rouge. Face à l’engouement du public européen à son égard, Adelaïde décida de s’installer définitivement au Royaume-Uni en 1938. Suite à cela, son succès continua de croître dans le monde entier et ce, jusqu’à sa mort. Ainsi, la carrière de Hall dans le domaine du divertissement s’est étendue sur par moins de huit décennies. Un exploit qui la fit entrer dans le Guinness World Records de l’artiste d’enregistrement ayant la carrière la plus longue.

Adelaïde Hall reste aujourd’hui une figure emblématique et inspirante dans le monde de la musique. Sa carrière illustre et son héritage continuent d’influencer les générations d’artistes, faisant d’elle un nom inoubliable dans l’histoire du jazz. Raison pour laquelle Google lui rend aujourd’hui hommage dans son Doodle du jour. 

Infos sur Adelaïde Hall : 

  • Date de naissance : 20 octobre 1901
  • Lieu de naissance : Brooklyn, New York, État de New York, États-Unis
  • Date de décès : 7 novembre 1993,
  • Lieu de décès : Charing Cross Hospital, Londres, Royaume-Uni

Pour nous suivre sur Facebook – Cultea 

One Reply to “Adelaïde Hall : la voix captivante du jazz qui a traversé les époques”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile