Une puce dans le cerveau chez Neuralink : grande avancée scientifique ?

Une puce dans le cerveau chez Neuralink : grande avancée scientifique ?

Elon Musk annonce de nouvelles avancées dans la recherche de connexions entre cerveau et machine chez Neuralink.

Neuralink, qu’est-ce que c’est ?

Créée en 2016 et co-fondée par Elon Musk, Neuralink est une start-up américaine spécialisée dans la neuro-technologie. Elle développe des implants électroniques cérébraux. Le but est d’augmenter, à terme, la mémoire humaine, de piloter des terminaux ou encore de se lier à une intelligence artificielle.

Iron man - Cultea

Ces avancées peuvent également servir à redonner le mouvement à une personne paralysée par une lésion de la moelle épinière par exemple. Elon Musk tient régulièrement au courant les internautes sur Twitter. Beaucoup se sont d’ailleurs proposés pour les prochains tests sur des humains. En août 2020, il présente au grand public Gertrude, une truie cobaye. On lui a implanté une puce connectée dans le cerveau, prototype de la version humaine, qui permettra de redonner la parole et la mobilité aux personnes paralysées. La puce fonctionne sans fil grâce à la technologie Bluetooth, se recharge la nuit et mesure 23 mm de diamètre par 8 mm d’épaisseur. L’implantation, fine et précise grâce à un robot, ne laisse pas de trace.

Gertrude, la truie avec une puce implantée dans le cerveau - Cultea

Dans un article, l’Agence France-Presse explique plus précisément les résultats :

« Pour l’instant, dans les laboratoires de Neuralink, la truie Gertrude marche sur un tapis roulant, le groin dans une mangeoire accrochée devant elle, pendant que la puce transmet ses signaux neurologiques. À partir de ces informations, l’ordinateur est capable de prédire à tout instant où se trouve chacun de ses membres. De quoi donner l’espoir de rendre leur mobilité aux personnes paraplégiques. »

Annonce : le succès de la puce dans le cerveau d’un singe

En début de semaine, à l’occasion d’un talk-show sur les réseaux sociaux, Elon Musk fait une nouvelle annonce. Un implant a été placé sur un singe, afin de lui permettre de contrôler un jeu par la pensée. Face à ce succès, il veut maintenant aller plus loin. Il veut savoir si plusieurs singes pourraient jouer au jeu vidéo Pong ensemble par la pensée !

« Nous avons déjà un singe avec une puce implantée dans le crâne, avec de minuscules fils, qui peut jouer à des jeux vidéo par la pensée, et l’une des choses que nous essayons de comprendre, c’est de savoir si les singes peuvent jouer à Pong entre eux avec la pensée. Ce serait super cool. »

Elon Musk détaille également les caractéristiques de cet implant déjà utilisé sur Gertrude (sans fil, très petit, etc.). Ces caractéristiques permettent une meilleure cicatrisation et amoindrissent le risque d’infection.

Puce électronique de Neuralink - Cultea

C’est donc une grande avancée pour la science, mais cela soulève énormément de questions éthiques quant aux dérives que pourraient entraîner les implants

 

À lire également : 5G : utilité, dangers, infos, intox… Ce qu’il faut savoir

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.