« The World » à Dubaï, les îles artificielles qui représentent le monde

| | , ,

Il n’y a probablement que Dubaï pour mettre en place un projet de la sorte. The World est un archipel composé de plusieurs îles artificielles représentant le monde, au large de la ville. Aujourd’hui, on vous propose de découvrir ce projet assez insolite, visible depuis la station spatiale internationale !

The World

L’émir et prince Mohamed Bin Rashid Al Maktoum a imaginé ce projet dont la construction a commencé en 2003. L’archipel fait 9 km de long et 7 km de large, et se situe à 4 km des côtes. Plus précisément, il se trouve entre les archipels artificiels Palm Jumeirah et Palm Deira. The World devrait contenir 250 à 300 îles privées, certaines accessibles aux touristes, et d’autres seulement réservées aux célébrités. La taille des îles devrait également varier, allant d’environ 23 000 à 83 000 m².

L’archipel n’a pas qu’un objectif touristique, puisqu’on attend aussi de lui qu’il augmente le front de mer de Dubaï. Grâce à lui, la ville devrait passer de 67 km de côtes à 400 km une fois le projet terminé. Aujourd’hui, c’est l’entreprise Nakheel Properties qui se charge du chantier. Pour l’instant, on aura eu besoin de 300 millions de mètres cubes de sable. On a aussi utilisé 34 millions de tonnes de pierres afin de mettre en place la digue de 27 km faisant le tour de l’archipel. À terme, il devrait avoir une surface de 15 km².

Un projet inachevé, mais loin d’être abandonné

En raison de la crise financière de 2007, la construction de l’archipel a pris du retard. En 2014, un groupe privé suédois a repris le projet. Depuis, on a fini l’île du Liban (Lebanon Island), qui est maintenant accessible au public. Les autres sont toujours en travaux.

The World à Dubaï - Cultea
The World à Dubaï.

La partie européenne de l’archipel, Heart of Europe, a commencé à ouvrir ses portes l’année dernière. Les infrastructures y sont très luxueuses et innovantes. En effet, on y retrouve le premier complexe à climat contrôlé du monde. De plus, on a créé une rue, Raining Street, où il va pleuvoir tout l’année. Des habitations flottantes ont aussi été créées, connues sous le nom de hippocampes. Mieux encore : le niveau inférieur de ces structures est sous-marin.

Mais Heart of Europe cherche aussi à être durable. Josef Kleindienst, à l’origine du concept, raconte :

« Nous devons pouvoir vivre sur cette planète, sans détruire cette planète. Nous devons respecter la nature dans nos faits et gestes car nous construisons des choses sur l’océan. »

Projet titanesque, The World est loin d’être achevé. Quoi qu’il en soit, si un jour vous passez par Dubaï (et que vous avez les moyens), vous pourrez survoler la ville et observer cette mappemonde grandeur nature !

 

Sources :

The following two tabs change content below.

Lauren Puma

Etudiante en Master Culture, patrimoine et médiation, je m'intéresse de très près à l'histoire ainsi qu'à culture pop, particulièrement à Marvel et Star Wars. Passionnée d'anglais depuis toujours, j'ai un goût prononcé pour les contenus dans cette langue ainsi que les pays où elle est parlée.
Précédent

Découvrez la bande-annonce de la saison 3 de « Titans » !

« The Flash » : on vous donne des nouvelles du tournage !

Suivant

Laisser un commentaire