Renée Simonot, mère de Catherine Deneuve et doyenne des actrices, est décédée…

| | , , ,

Dimanche 11 juillet, Renée Simonot s’est éteinte à l’âge de 109 ans. Comédienne de doublage et de théâtre, elle était la doyenne des actrices et acteurs dans le monde depuis 2014. 

Du théâtre au doublage

Née Renée-Jeanne Deneuve, elle se choisit Simonot comme nom de scène, en hommage à un ami de sa mère, artiste lyrique. Enfant précoce, elle débute sa carrière de comédienne à l’âge de 7 ans au théâtre de l’Odéon, en 1918. Sa grand-mère y officie alors comme souffleuse.

À l’époque, l’établissement est considéré alors comme l’un des théâtres les plus prestigieux de Paris. Un véritable temple dédié aux meilleures pièces qui lui donnera le goût de la scène. La jeune femme y joua Le Cid de Corneille, Les femmes savantes de Molière ou encore Les Misérables de Victor Hugo dans lequel elle interpréta Cosette.

Renée Simonot au théâtre - Cultea
Renée Simonot au théâtre

Renée Simonot n’a jamais tourné dans un film mais elle est connue pour être l’une des premières actrices françaises à se lancer dans le doublage. Elle prêta notamment sa voix à Olivia de Havilland (Autant en Emporte le Vent), à Judy Garland dans Le Magicien d’Oz ou à Winona Ryder dans Edward aux mains d’argent.

Une longue vie et un drame

Bien qu’elle n’ait pas connu la gloire de ses filles, Renée Simonot a mené une belle et longue existence. Une vie paisible toutefois marquée par le drame, notamment le décès de sa fille Françoise Dorléac à l’âge de 25 ans. La jeune actrice de L’homme de Rio avec Jean-Paul Belmondo fut en effet brûlée vive dans un accident de voiture en 1967, près de Nice. En 1979, Renée Simonot perdit également son mari.

Malgré tous ces drames, la vitalité de Renée Simonot était régulièrement saluée par ses proches. Sa seconde fille, Catherine Deneuve avait pour habitude de donner régulièrement de ses nouvelles aux médias. En 2012, elle raconte à M, le magazine du Monde :

« Elle vit seule chez elle, joue au bridge, porte des lunettes mais conserve une très bonne ouïe et une tête formidable. C’est assurément une image très réconfortante de la vieillesse. C’est une femme que je trouve très courageuse. On ne s’en rend pas compte quand on est enfant. On ne comprend qu’avec le temps. C’est un gros truc que d’élever quatre enfants. D’autant qu’elle nous a laissées assez libres. »

Renée Simonot a terminé ses jours dans une maison de retraite à Paris. La cause du décès est inconnue. Sa fille, Catherine Deneuve était alors au Festival de Cannes pour représenter le film De son vivant. Sa mère sera inhumée dans le caveau familial.

Précédent

Quand Albert Einstein a refusé la présidence d’Israël

Article 19 : Une nouvelle loi entrave l’accès aux archives publiques

Suivant

Laisser un commentaire