Qu’est-ce que le mouvement dada et d’où vient-il ?

Qu'est-ce que le mouvement dada et d'où vient-il ? - Cultea

Le mouvement dada (aussi appelé dadaïsme) est un mouvement intellectuel, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Il trouve premièrement ses origines en Suisse, dans la ville de Zurich. Il se caractérise par une remise en cause de toutes les conventions et contraintes idéologiques, esthétiques et politiques. 

L’histoire du dadaïsme

Le début d’un mouvement

Le dadaïsme est la conséquence du dégoût des artistes de la Première Guerre mondiale. Zurich est le berceau de ce mouvement artistique inédit, dont le « nom écrin », dada, fut trouvé dans des circonstances légendaires et controversées en février 1916.

La ville accueillait plusieurs artistes ayant fui les horreurs de la guerre. Lors d’une soirée en février 1916, l’écrivain Hugo Ballau ainsi que sa compagne, Emmy Hennings, poète et danseuse, donnent une soirée au cabaret Voltaire de Zurich. Plusieurs acteurs du monde des arts contemporains de l’époque, dont Tristan Tzara, Emmy Hennings et Marcel Janco, donnent donc naissance au mouvement. Hugo Ball voulait offrir un lieu de rencontre et d’exposition aux artistes et aux intellectuels. Finalement, le mot « dada » trouvera son origine plus tard. D’après Henri Béhar :

« Pour tout le monde, désormais, dada est né à Zurich le 8 février 1916, son nom ayant été trouvé à l’aide d’un coupe-papier glissé au hasard entre les pages d’un dictionnaire Larousse. Gardons-nous de ne pas croire aux légendes. »

La première soirée au cabaret Voltaire d'Hugo Ball et d'Emmy Hennings - Cultea
La première soirée au cabaret Voltaire d’Hugo Ball et d’Emmy Hennings.

L’apogée du dadaïsme

En juillet 1916, les artistes du cabaret Voltaire ont envie de créer une revue et une galerie. Hugo Ball contestera. Il ne souhaite pas que le dadaïsme devienne un mouvement artistique. Dans son manifeste, il écrira « Le mot, messieurs, le mot est une affaire publique de tout premier ordre. ». Les dadaïstes créent tout de même une maison d’édition et une galerie.

Le mouvement dérive des spectacles spontanés des cabarets à la programmation d’événements. Il converge vers la danse, probablement grâce à Sophie Taeuber. Une galerie dada ouvrira en janvier 1917. Ce sera un énorme succès. Hugo Ball verra finalement dans cette galerie un effort pédagogique pour réviser les traditions littéraires et artistiques. Durant cette expérience, Huelsenbeck quittera le mouvement zurichois, l’assimilant à un petit commerce artistique. Enfin, il relancera le dada à Berlin. 

Peu avant la Seconde Guerre mondiale, des mouvements dada émergeront dans les grandes villes allemandes : Berlin, Hanovre et Cologne. Les différents Manifestes parviennent à Paris, malgré la censure et le « bourrage de crâne » contre tout « germanisme ».

Entre 1917 et 1918, le mouvement s’internationalise. La revue DADA paraîtra en juillet 1917. Elle durera 3 ans, portée par Tristan Tzara. À Zurich, l’improvisation des débuts est remplacée par une programmation plus institutionnalisée, ce qui va à l’encontre des principes du mouvement. C’est dans le numéro de mars 1920 de 391 qu’est publié un portrait de La Joconde de Marcel Duchamp, avec moustache et barbe, se moquant ainsi du côté trop précieux de l’art.

La première revue DADA - Cultea
La première revue DADA.

La fin du mouvement

Par la suite, le mouvement se diffusera dans toute l’Europe et en Amérique du Nord. À partir de 1924, l’artiste André Breton publiera le Manifeste du surréalisme, et ce mouvement prend son envol. Dès ce moment-là, les surréalistes réinterprètent nombre d’événements dada. Les notions d’automatisme, de simultanéité, de hasard étant au cœur de dada comme du surréalisme naissant, ils n’ont aucune difficulté à se les approprier.

Le mouvement dada prit fin en 1925, laissant place au surréalisme.

Le surréalisme prendra la place du dadaïsme - Cultea
Le surréalisme prendra la place du dadaïsme.

Caractéristiques du dadaïsme

Dada revendique l’indépendance des artistes et se révolte contre les conflits. Leur réplique se fait par la destruction, l’humour, le scandale ou la violence. Les artistes revendiquent un art sans logique. Ils vont à l’encontre de toutes les catégories historico-artistiques. C’est donc un art sans règles, dans lequel les artistes sont libres.

L.H.O.O.Q. (La Joconde aux moustaches), 1919, Marcel Duchamp - Cultea
L.H.O.O.Q. (La Joconde aux moustaches), 1919, Marcel Duchamp.

Quelques œuvres emblématiques du mouvement dada

Fontaine, Duchamp - Cultea
Fontaine, 1917, Marcel Duchamp.

 

L'Esprit de notre temps - Tête mécanique, Raoul Hausmann - Cultea
L’Esprit de notre temps – Tête mécanique, 1920, Raoul Hausmann.

 

Remember Uncle August, the Unhappy Inventor, George Grosz - Cultea
Remember Uncle August, the Unhappy Inventor1919, George Grosz.

Quelques artistes dada

En 1966, le centre Georges-Pompidou consacre sa première exposition aux artistes dada. Si vous souhaitez en savoir plus sur le mouvement et l’exposition, c’est par ici !

 

À lire également : Les origines de La Barbe bleue, le conte de Charles Perrault

One Reply to “Qu’est-ce que le mouvement dada et d’où vient-il ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.