Site icon Cultea

Netflix prépare un abonnement moins cher mais avec de la publicité

Netflix prépare un abonnement moins cher mais avec de la publicité

L'application Netflix sur la télévision.

Netflix est bel et bien en train de préparer un tout nouvel abonnement, celui-ci comprenant des pubs. Ted Sarandos, co-PDG de l’entreprise l’a confirmé. Il souligne notamment le fait que c’est une proposition pour ceux qui trouvent les abonnements actuels trop chers.

Un tout nouvel abonnement Netflix

C’est lors du festival Cannes Lions, célébrant la créativité dans la publicité que Ted Sarandos a parlé de ce nouvel abonnement. Lors de ce festival se tenant en juin, l’Américain dit :

« Nous avons laissé de côté un gros segment de clientèle, à savoir les gens qui se disent, Netflix est trop cher pour moi et la publicité ne me dérange pas ».

Grappiller de nouveaux abonnés, c’est ce que maintenant doivent faire les dirigeants de Netflix. Alors que depuis son explosion, l’entreprise ne cesse de gagner des abonnés, ces derniers temps l’entreprise semble faire face à un plafond de verre. La plateforme recense 221.6 millions d’abonnés. Cependant, Netflix affiche une perte de 200 000 abonnés lors du premier trimestre 2022. Une perte d’abonnés historique.

Alors qu’en janvier le titre Netflix était coté à 600 dollars, actuellement, il n’est plus coté qu’à 180 dollars. L’entreprise semble arriver à un plateau et n’arrive plus à faire croître son nombre d’abonnés. La solution semble toute trouvée, proposer un abonnement moins cher aux personnes les moins aisées financièrement. Cela en leur proposant de la pub en plus. Cette pub devrait se trouver en début de programme.

En mai, le New York Times a rapporté le souhait de Netflix de mettre en place ce nouveau service à la toute fin 2022. La directrice de la communication de Netflix en France, Anne-Gabrielle Dauba-Pantanacce affirme : « On n’a pas de calendrier encore précis ». En plus de cela, et face à la crise actuelle, la plateforme américaine pense aussi à d’autres solutions…

La chasse aux partages de comptes

Même si Netflix compte quasiment 222 millions d’abonnés, les comptes sont souvent partagés entre membres de la famille ou amis. Et cela à distance. Selon la plateforme, les comptes sont partagés avec plus de 100 millions d’autres foyers, qui eux ne paient pas d’abonnement. Netflix pense désormais à s’attaquer au partage de comptes.

Près de 222 millions de comptes Netflix à travers le monde.

Nous aimons le fait que les gens partagent leur compte. C’est quelque chose de positif, pas de négatif » – Reed Hastings, directeur de Netflix, en 2016

La crise est donc bien réelle à Netflix. Selon Deadline, depuis le début de l’année 450 employés ont été licenciés sur les 11 000 que l’entreprise emploie. Alors que les années d’avant, Netflix était une entreprise en pleine croissance, cette fois-ci elle fait face à un grand défi. Le monde a changé en quelques années. Les abonnés à aller chercher se font plus rares et les concurrents tels qu’Amazon Prime et Apple TV sont de plus en plus sérieux.

Il existe désormais très peu de potentiels nouveaux abonnés à aller chercher, le N s’attaque désormais à ce qui faisait son charme à l’époque : le partage de comptes. Le partage de mots de passe pourrait être monétisé à hauteur de quelques euros.

Face à une crise qu’ils n’avaient jamais vécue, Netflix pourrait bien faire deux choses qu’ils n’avaient encore jamais pensé à faire : intégrer de la pub et empêcher le partage de comptes. Reste à voir si finalement les mesures seront prises et quand elles seront prises.

Sources :

Quitter la version mobile