Site icon Cultea

Ken Follett : l’auteur fait un don en faveur d’un monument français !

Ken Follett : l'auteur fait un don en faveur d'un monument français ! - Cultea

Le célèbre écrivain gallois Ken Follett est de retour sur le devant de la scène littéraire. L’auteur des Piliers de la Terre n’est cependant pas là pour dévoiler un nouveau roman, mais pour faire un don généreux. Il s’est en effet montré intéressé pour préserver une cathédrale bretonne !

On ne présente plus Ken Follett ! L’écrivain gallois, fort d’une carrière de presque 45 ans, est un habitué des rayons best-sellers. Ce qui fait la force de ses romans ? La précision ! L’auteur aime adopter un point de vue quasi journalistique. Ainsi, on est transporté dans une époque que l’on croirait connaître tant l’écriture fourmille de détails. Celui que beaucoup ont connu avec Les Piliers de la Terre (1989) est un passionné d’histoire. À chaque nouveau projet, ils passent des dizaines et des dizaines d’heures de travail pour documenter au mieux son œuvre.

Et il n’y a pas que le Moyen Âge qui passionne le monsieur, celui-ci ayant écrit une incroyable trilogie du XXe siècle. Toute cette richesse dans son travail lui vaudra d’être fait commandeur par la reine d’Angleterre en 2018. L’année suivante, le président français le fait officier de l’ordre des Arts et des Lettres.

Un monument dans le besoin

Mais aujourd’hui, nous ne parlerons pas d’un nouveau roman de Ken Follett ! En effet, l’auteur s’est fait remarquer comme généreux mécène d’un monument français. Ainsi, il offre l’intégralité des droits d’auteur de son livre Notre-Dame (sorti en 2019) pour restaurer la cathédrale de Dol en Bretagne. La Fondation du patrimoine a annoncé que pas moins de 148 000 € seraient reversés à la commune pour payer les travaux.

La cathédrale Saint-Samson de Dol, située à 20 km de Saint-Malo, a grand besoin de travaux. En effet, la charpente et la couverture ne sont plus étanches. À l’intérieur, les balustrades en granit sont abîmées et certains parements doivent être remplacés. Enfin, quatre verrières du XIIIe siècle (les plus anciens vitraux de Bretagne) ne sont plus protégées…

L’édifice, classé au titre des monuments historiques depuis 1840, est aujourd’hui dans un sale état. Il s’agit pourtant de l’un des joyaux de l’art gothique en France. Les travaux, engagés en 2019, sont estimés à 2,4 millions d’euros. Ceux-ci devraient se terminer à l’horizon 2024. On ne peut que remercier Ken Follett pour ce beau geste. 

Quitter la version mobile