« Luto », un énième projet sur les traces de « Silent Hills » ?

| | ,

Un trailer étrange circule sur le web depuis quelques jours. Sous le nom de Luto, ses images montrent un personnage évoluant dans une maison. Les internautes ont immédiatement fait la comparaison avec Silent Hills, le jeu avorté par Konami. 

Silent Hills (intitulé P.T. dans sa démo) est devenu un fantasme vidéoludique. Une promesse annulée d’un jeu qui avait l’ambition d’être le retour de la légendaire licence horrifique, mais aussi d’être le jeu vidéo le plus effrayant du moment. Portée par Hideo Kojima, Guillermo Del Toro et Norman Reedus, la démo sortie en 2014 a indubitablement marqué les esprits. Malheureusement, Konami a annulé le projet. Si les trois artistes ont décidé de travailler sur Death Stranding, l’espoir de revoir P.T. sortir un jour est extrêmement maigre.

Pourtant, cette simple démo a entraîné un nombre incroyable de projets indépendants voulant achever à leur façon le jeu abandonné. Les exemples sont extrêmement nombreux : Allison Road, Visage et maintenant Luto, pour ne mentionner qu’eux.

Luto – Teaser

Avec son trailer publié en ligne depuis quelques jours, Luto intrigue. Développé par Broken Bird Games, il devrait mettre en avant les thématiques de la démence, de l’angoisse et de la dépression. Pour le moment, le projet ne possède ni date de sortie, ni support d’édition. Même si l’on suppose qu’il sortira probablement sur PS5. Reste à savoir si Luto réussira à marquer véritablement toute personne qui le confrontera. Egalement, le jeu fait partie des sélectionnés d’un nouveau label nommé Playstation Talents, en partenariat avec la firme espagnole de Sony qui soutiendra les petits studios et les étudiants en développement.

Les nombreux hommages !

On peut aussi voir la preuve en ce Luto que l’annulation de la démo de Silent Hills par Konami était une monumentale erreur, tant les projets hommages se succèdent. Nous parlions d’Allison Road, bien que ce dernier ait été abandonné par l’équipe de développement, mais il y a aussi de nombreux projets portés par des fans. Cela peut-être dans les éditeurs de niveaux de Dreams ou dans la volonté de reconstruire P.T. sur PC. Lorsque Capcom sort en 2017 la démo jouable Kitchen de Resident Evil VII Biohazard, la comparaison avec Silent Hills est immédiate, tout comme pour cette séquence angoissante de Resident Evil Village dont il serait terrible de vous gâcher la surprise.

Mentionnons enfin Evil Inside, mais aussi Visage, dont les critiques ont immédiatement fait le rapprochement avec la démo annulée. Dans le premier, développé par Jandusoft, le protagoniste principal, Mark, doit survivre à des événements paranormaux qui commencent dans son doux foyer tout en enquêtant sur la mort de sa mère. Enfin, Visage, projet développé en Kickstarter et bien accueilli par les critiques, est à ce jour le meilleur hommage et s’est forgé une jolie réputation auprès des joueurs qui ont pu le découvrir. Bien que court, le jeu est effrayant, addictif et propose des éléments totalement aléatoires.

Enfin, il y a Abandoned, projet étrange dont le teaser frappait par son approche photoréaliste ! Avec sa bande-annonce se rapprochant encore de P.T. et le manque d’informations autour du studio, certains ont pensé que Hideo Kojima avait encore joué sous une fausse identité pour présenter ce projet. Il s’avère qu’il n’est en aucun cas lié à ce jeu, d’après un communiqué de presse.

Beaucoup de projets se préparent et l’on espère que Luto (pour ne citer que lui) saura s’éloigner de l’hommage à un jeu qui aurait pu marquer toute une génération pour conquérir le cœur des joueurs en s’offrant une identité propre. On espère aussi vraiment qu’un jour, Silent Hills reviendra…

Bande-annonce du tristement annulé Silent Hills

The following two tabs change content below.

Emeric Gallego

Photographe, artiste engagé et cinéaste indépendant, j'écris aussi bien pour le cinéma que pour le jeu vidéo. Rejoindre Cultea me permet de profiter de ma passion en attendant de préparer mon prochain projet ! Actuellement au Festival d'Avignon.
Précédent

L’histoire de la « cage à bébé », un objet en vogue dans les années 1930

« Fantastic Fetus » : comment parler de l’IVG grâce aux jeux vidéo ?

Suivant

Laisser un commentaire