« Je ne suis pas d’accord avec vous, mais je me battrai… » : Voltaire a-t-il vraiment dit ça ?

"Je ne suis pas d’accord avec vous, mais je me battrai..." : Voltaire a-t-il vraiment dit ça ?

Connu pour être la figure majeure du mouvement des Lumières, Voltaire est aussi connu pour ses nombreux écrits et citations. Que ce soit sur la justice, la politique ou la personne humaine, l’auteur et philosophe a fort usé de sa plume. Mais il y a une citation, connue, qui lui est attribuée. Cette phrase, c’est :

« Je ne suis pas d’accord avec vous, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. »

Mais est-ce réellement Voltaire qui a prononcé ces mots ?

Une citation pas totalement de Voltaire

Eh bien la réponse à la question semble être : NON. Voltaire ne serait, apparemment, pas l’auteur de cette fameuse phrase. En tout cas, aucune source écrite ne permet de l’affirmer. On dit alors d’une expression, lorsqu’il est impossible de vérifier son authenticité, qu’il s’agit d’une citation « apocryphe ».

Il semblerait que cette phrase ait été détournée. La phrase originale, écrite par Voltaire, serait issue d’un courrier adressé à l’abbé Le Riche, le 6 février 1770. Voici ce qu’on peut lire :

« Monsieur l’abbé, je déteste ce que vous écrivez, mais je donnerai ma vie pour que vous puissiez continuer à écrire. »

Par cette phrase, le philosophe met bien en avant son amour pour la liberté d’expression, véritable cheval de bataille du mouvement des Lumières. Mais la phrase d’origine n’a rien à voir avec celle retenue.

Ladite phrase serait apparue sous la plume d’Evelyn Beatrice Hall, dans un livre qu’elle a écrit : The Friends of Voltaire. Ce livre, qui est une biographie anecdotique, reprend des citations de Voltaire. Mais pour ce qu’il s’agit de la fameuse phrase « Je ne suis pas d’accord avec vous, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire » ce n’est que l’imagination d’Evelyn Beatrice qui l’a écrite.

Elle confirmera plus tard qu’il s’agissait bien de son expression et qu’elle n’aurait pas dû mettre cette dernière entre guillemets. Mais elle souhaitait absolument souligner la vision des choses de l’auteur, ainsi que son amour pour la liberté d’expression. On lui pardonne !

De plus en plus de citations sont désormais, victimes de reprises et de modifications. Lorsque vous citez un auteur, que ce soit à l’oral ou à l’écrit, n’oubliez pas de le mentionner. 

Source :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.