Freddy Krueger : 10 effets cauchemardesques jamais vus à l’écran !

Freddy Krueger : 10 effets cauchemardesques jamais vus à l'écran ! - Cultea

Freddy Krueger, le cultissime croquemitaine de l’horreur, aura hanté nos salles avec neuf films à ce jour. Ce spécialiste des illusions macabres a offert au cinéma bon nombre d’effets spéciaux saisissants. Malheureusement, certains n’ont jamais pu voir la lumière du jour. C’est pourquoi nous vous présentons aujourd’hui 10 effets cauchemardesques jamais vus à l’écran !

Chute sans fin – Les Griffes de la Nuit (1984)

L'actrice Heather Langenkamp mime un plongeon dans le vide devant un fond bleu - Cultea
L’actrice Heather Langenkamp mime un plongeon dans le vide devant un fond bleu.

L’un des scénarios de cauchemar les plus répandus est celui de vivre une chute libre. Eh bien, ceux qui sont terrifiés par un tel sort ont bien failli le voir transposé à l’écran dès les débuts de Freddy. En effet, dans Les Griffes de la Nuit, le réalisateur Wes Craven souhaitait terrifier les spectateurs avec leurs peurs les plus primaires. C’est donc dans cette logique que l’héroïne du film, Nancy, se voit téléportée depuis la chaufferie de Freddy Krueger jusqu’à sa maison d’enfance via un simple saut dans le vide.

Cet effet devait cependant au départ s’accompagner d’une séquence montrant la jeune fille tomber dans les airs, terrifiée, entourée de nuages. Ce bref passage fut filmé avec l’interprète du personnage, Heather Langenkamp, devant un fond bleu. Wes Craven, ayant prévu d’incruster par la suite un paysage aérien à la séquence, décida finalement de la supprimer. De ce fait, seul aujourd’hui demeure un bref aperçu sans effets visuels de la scène, dépourvue d’artifices.

Menace à plumes – La Revanche de Freddy (1985)

Comme le montre l'image-ci dessus, un véritable monstre ailé fut sculpté à l'image de Freddy Krueger - Cultea
Comme le montre l’image-ci dessus, un véritable monstre ailé fut sculpté à l’image de Freddy Krueger.

Parmi les volets de la saga que peu de gens affectionnent, le second opus, La Revanche de Freddy, est souvent pointé du doigt. Il faut dire que voir Krueger hanter et posséder le corps du protagoniste à la manière d’un spectre détone face aux autres volets. L’un de ses méfaits dans ce film consiste d’ailleurs à prendre le contrôle d’un perroquet en cage. L’oiseau finira par violemment attaquer ses propriétaires avant de subitement s’enflammer. Si l’ombre du croquemitaine plane sur ce phénomène dans le film, à l’origine, elle devait mieux trahir sa présence. La créature possédée arborait effectivement une tête difforme et brûlée similaire à Freddy.

La construction du fameux Freddy-Perroquet n'aura pas donné beaucoup de résultats - Cultea
La construction du fameux Freddy-Perroquet n’aura pas donné beaucoup de résultats.

Les heures de travail consacrées à la création d’un tel effet spécial se révélèrent malheureusement inutiles. Il fut en effet décidé de filmer la séquence avec un design d’oiseau plus réaliste.

Squelette vivant – Les Griffes du Cauchemar (1987)

Freddy 3 : Les Griffes du Cauchemar

L’un des signes les plus distinctifs des cauchemars créés par Freddy est certainement la présence fréquente d’enfants. Le psychopathe s’amuse en effet bien souvent à faire apparaître ses plus jeunes victimes dans divers scénarios morbides.

Le troisième volet de la franchise, Les Griffes du Cauchemar (souvent considéré le meilleur), ne déroge pas à la règle. En effet, dans sa scène d’introduction, le long-métrage montre Kristen, une adolescente, tenter de sauver une petite fille des griffes du croquemitaine. Ce brave geste est cependant récompensé par un cinglant constat lorsque l’enfant se change soudainement en squelette ensanglanté.

La petite fille animatronique fabriquée à l'occasion pouvait bouger sa tête, ses yeux et ses mains - Cultea
La petite fille animatronique fabriquée à l’occasion pouvait bouger sa tête, ses yeux et ses mains.

Cet effet, aussi morbide soit-il, aurait pu être plus marqué… En effet, une animatronique hyper réaliste dépeignant une petite fille squelettique fut conçue pour accentuer l’horreur de la scène. Malheureusement jugé trop perturbant, l’effet spécial fut abandonné au profit d’une sculpture figée plus lambda. Aujourd’hui, seules quelques photos témoignent de l’existence de cette création, présumée perdue !

Overdose Explosive – Les Griffes du Cauchemar (1987)

Freddy Krueger - Cultea

Si Freddy Krueger affectionne particulièrement quelque chose, c’est bien de retourner vos pires vices contre vous. C’est dans cette logique qu’il fait apparaître à ses doigts d’immenses seringues lorsqu’il affronte Taryn, une jeune punk et ancienne héroïnomane. Si on peut voir à l’écran le début de cette exécution par injection, la suite fut cependant coupée du film. En effet, la mort de Taryn devait au départ se conclure par l’apparition immédiate d’effets secondaires.

Seules quelques images saccadées sur une VHS du tournage attestent du macabre devenir de Taryn - Cultea
Seules quelques images saccadées sur une VHS du tournage attestent du macabre devenir de Taryn.

Quels effets secondaires ? Le gonflement de ses veines, ainsi qu’une explosion (littérale) de ses globes oculaires… Afin de dépeindre ce sort peu enviable, un visage hyper réaliste de la comédienne Jennifer Rubin fut créé. L’effet n’est malheureusement visible à ce jour que dans de brefs aperçus de tournage du film.

Freddy Krueger infirmière – Les Griffes du Cauchemar (1987)

Freddy, le croquemitaine de vos nuits avec une (généreuse) poitrine assez peu propice à l'effroi - Cultea
Le croquemitaine de vos nuits avec une (généreuse) poitrine assez peu propice à l’effroi.

En tant qu’entité surnaturelle surpuissante, Freddy Krueger excelle dans l’art de la métamorphose. Ce talent se révèle utile lorsqu’il s’en prend à Joey, un adolescent fantasmant sur une infirmière de l’hôpital où il se trouve. Dans le long-métrage final, la transformation de Krueger se fait hors champ. Mais il s’avère que celle-ci devait être bien plus complexe.

À l’origine, l’infirmière, alors presque nue, arborait subitement le visage de Krueger face à un Joey terrifié. La scène fut filmée, mais le réalisateur Chuck Russell, ainsi qu’une bonne partie de l’équipe, trouvèrent le résultat final trop hilarant. L’image culte de Krueger associée à une poitrine de magazine Playboy n’aura donc jamais connu les joies de la pellicule. Pour une fois, on s’en réjouit.

Ascenseur Infernal – Le Cauchemar de Freddy (1988)

Un storyboard non utilisé montre le sol de l'ascenseur s'effriter sous les pieds de Rick - Cultea
Un storyboard non utilisé montre le sol de l’ascenseur s’effriter sous les pieds de Rick.

Le quatrième film de la saga, Le Cauchemar de Freddy, est réputé pour sa production chaotique. Le manque de temps et d’argent causa l’abandon de bon nombre de scènes, à l’image d’une séquence horrifique alternative. En effet, dans le film, le personnage de Rick est exécuté par un Freddy invisible au cours d’un affrontement mêlant kung-fu et griffes en acier.

Ce passage, assez gênant fut improvisé et filmé en urgence par manque de budget. La scène initialement prévue dépeignait le jeune homme, piégé dans un ascenseur délabré dont le sol se dérobe subitement sous ses pieds. Le cauchemar se finissant alors par le décès brutal du pauvre personnage. Au final, seul un bref passage de cette scène fut conservé à l’écran pour profiter du décor déjà construit.

Alcoolisme Ravageur – Le Cauchemar de Freddy (1988)

Seule une image (à gauche) subsiste de cette scène entre Freddy et Alice - Cultea
Seule une image (à gauche) subsiste de cette scène entre Freddy et Alice.

Parmi les soucis que doit affronter Alice, l’héroïne de ce quatrième film, l’alcoolisme de son père est l’un des plus personnels. Ce phénomène aurait dû être souligné dans une scène du film. Dans celle-ci, Freddy se présente à la jeune fille comme une représentation de son paternel, bouffi et défiguré par l’abus d’alcool. Cette confrontation, s’achevant par un réveil brutal mais sans victime, fut malheureusement coupée et reste introuvable pour le grand public.

Spider-Freddy – Freddy sort de la Nuit (1994)

Freddy sort de la Nuit est sans doute l’épisode le plus singulier de la franchise. Il constitue une véritable œuvre méta voyant un démon terroriser l’équipe d’un film Freddy à Hollywood. Le film, souvent très apprécié des fans, a malheureusement lui aussi connu des coupes significatives. L’une d’elles voyait l’acteur Robert Englund (interprète de Freddy) attaqué par son propre personnage. Le démon aurait pris pour cela la forme d’une immense araignée piégeant sa victime dans une toile.

Le cauchemar de Robert Englund sera finalement retranscrit dans Les Simpson - Cultea
Le cauchemar de Robert Englund sera finalement retranscrit dans Les Simpson.

Ce passage, jamais filmé, est ironiquement assez similaire à un épisode des Simpson, sorti un an après ce film. En effet, dans un épisode spécial Halloween parodiant les films Freddy, la série déjantée voit son croquemitaine (campé par Willie le Jardinier) se changer en araignée tueuse !

La Freddy Mobile – Freddy sort de la Nuit (1994)

Ce concept art témoigne d'une idée assez particulière de Wes Craven - Cultea
Ce concept art témoigne d’une idée assez particulière de Wes Craven.

Parmi les moments de bravoure disséminés dans ce septième volet, on peut compter celui d’une poursuite déchaînée entre le petit Dylan et un Freddy gigantesque descendu du ciel. Ce passage, aussi surréaliste soit il, aurait bien pu tomber dans l’absurde. En effet, Wes Craven, créateur de la saga et réalisateur du film, prévoyait de montrer le démon conduire la « Freddy Mobile ». Ce véhicule, assorti aux couleurs de son propriétaire et serti de lames affilées, devait constituer la menace initiale de la scène. Cependant, pendant la préproduction de son film, Craven décida de rejeter cette idée.

Déguisement de chair – Freddy, Les Griffes de la Nuit (2010)

Cette séquence peu ordinaire n'a jamais été rendue publique - Cultea
Cette séquence peu ordinaire n’a jamais été rendue publique.

Dernier film en date de la saga, le remake du film original ne l’aura pas laissée en bon état… Après plus de 11 ans sans un seul nouveau volet, ce film demeure toujours répudié par les fans. Pourtant, nombre de séquences joyeusement cauchemardesques coupées auraient pu lui donner meilleure réputation.

L’une d’entre elles voyait d’ailleurs Freddy se déguiser en l’une de ses victimes pour mieux en tromper une autre. C’est effectivement en adoptant les traits du personnage de Quentin que le tueur aurait pu approcher son ennemie, Nancy, avant de littéralement ôter sa peau. Cet effet, ressemblant à une sanglante parodie d’une traditionnelle fermeture-éclair, fut pensé pour incorporer une bonne dose de CGI. Malheureusement, la sordide transformation n’a jamais trouvé sa place dans le produit fini, ni même en tant que scène coupée.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. On espère que cette liste n’aura pas laissé moroses les fans d’effets spéciaux ou d’horreur !

 

À lire également : Top 10 des phobies explorées par Freddy Krueger

À lire également : Six scènes et concepts abandonnés dans la saga Alien !

One Reply to “Freddy Krueger : 10 effets cauchemardesques jamais vus à l’écran !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.