Diam’s : retour sur la carrière de la rappeuse

Diam’s : retour sur la carrière de la rappeuse

En 2022 sortait Salam, documentaire dédié à Diam’s, partiellement réalisé par cette dernière. Des prémices au collège jusqu’à l’album SOS, retour sur la carrière remarquable de la plus grande rappeuse française de l’histoire. 

Nota Bene : cet article revient expressément sur la carrière artistique de Diam’s et non sur ses prises de position religieuses ou politiques qui sont un sujet à part entière.

La naissance de Diam’s (1994-1995)

Âgée de 12 ans, Mélanie Georgiades, dans son quartier de l’Essonne, fait la rencontre du rap. Dans son internat, elle écoute du Dr Dre, NTM, et même du Francis Cabrel. C’est là que la jeune chypriote commence à écrire. Quelque temps après, avec son ami Fada, elle monte son premier groupe : Posse.

À 14 ans, à la recherche d’un nom de scène crédible pour une future carrière, Mélanie devient Diam’s ! En tombant sur la définition du mot diamant, cette dernière apprend qu’un diamant ne peut être brisé que par un autre diamant. Elle réduit un peu le mot et gardera ce nom toute sa carrière.

Diam's chanteuse rappeuse france
La rappeuse Diam’s sur scène.

La montée en puissance (1995-2003)

À partir de 1995, la jeune Diam’s commence à se faire un nom dans le milieu. Elle fait une apparition sur l’album Cosa Nostra de Mafia Trece, mais surtout fait partie d’une compilation du groupe Nèg’ Marrons, dirigé par les célèbres Jacky Brown et Ben-J.

C’est fait, elle a choisi, elle veut faire de la musique son métier. En 1999, elle arrête les études et se met pleinement au rap. 1999, c’est aussi l’année de son premier album, Premier mandat. Le succès n’est pas forcément au rendez-vous avec 8 000 copies vendues, mais la jeune rappeuse ne lâche pas. Diam’s continue son bonhomme de chemin et en 2003 sort son deuxième album Brut de femmes. C’est cette année-là qu’elle signe son tout premier hit, avec le morceau DJ.

Avec le soutien de rappeurs et de Jamel Debbouze, Diam’s fait du bruit. Le succès de cet opus lui permettra même d’être sacrée disque d’or pour la première fois de sa carrière et de remporter une Victoire de la musique !

Le premier hit de Diam’s, DJ

L’apogée de Diam’s (2004-2007)

En 2005, Diam’s revient avec ce qui est pour beaucoup le chef-d’œuvre de la rappeuse, Dans ma bulle. C’est en effet la consécration pour la rappeuse de l’Essonne. Son album se classe 1er dans les ventes. Il comporte de nombreux classiques du rap français connus de toutes les générations. Dans l’album, on retrouve La boulette, Jeune demoiselle ou encore Confessions de nuit en feat avec Vitaa. En 2006, elle est tout simplement la plus grosse vendeuse de disques en France !

Dans l’album, la chanteuse se présente comme une sorte de porte-parole de la banlieue. Et cela, moins de deux mois après les émeutes en banlieues parisiennes en 2005 ! Diam’s aborde le racisme, les inégalités, le mal-être de sa génération. Mélanie se confie aussi dans des passages parlés au début de chaque morceau de Dans ma bulle. Diam’s devient une icône.

La boulette – Diam’s

Point final (2007-2009)

La célébrité n’est pas toujours facile à assumer et Diam’s en a été l’une des victimes. Elle sombre dans une dépression en 2007. Mélanie est internée à plusieurs reprises à l’hôpital. Elle fera son retour 2 ans après, en 2009, pour ce qui sera son dernier album.

Dans ce dernier opus, intitulé SOS, la chanteuse met un point final à sa carrière. Dans le titre Si c’était le dernier, l’artiste fait comprendre qu’elle n’a pas l’intention de continuer la musique. Plus tard, sur Instagram, elle dira qu’elle avait écrit cet album en sachant très bien que ce serait le dernier. Très engagée depuis longtemps avec Amnesty International, tout l’argent engrangé par son album SOS ira quant à lui à Big Up Project, association humanitaire en Afrique.

« J’écris ce titre comme une fin de carrière. » – Diams dans Si c’était le dernier

Maintenant loin de la musique, Diam’s a marqué son époque et continue d’être chantée par les nouvelles générations. Elle était, et reste encore à ce jour, la rappeuse française la plus populaire de tous les temps.

Si c’était le dernier – Diam’s

Sources :

One Reply to “Diam’s : retour sur la carrière de la rappeuse”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *