Des grenades auraient été utilisées durant les croisades ?

Des grenades auraient été utilisées durant les croisades ? - Cultea

Des chercheurs ont récemment découvert des résidus à l’intérieur de récipients en céramique, à Jérusalem. Au sein de ces récipients, les chercheurs ont pu trouver des huiles, des huiles parfumées, mais aussi des résidus d’explosifs. Les découvertes laissent à penser qu’il s’agit d’anciennes grenades.

Quand est apparue la grenade ?

Nous avons tendance à penser que les premières grenades sont apparues au cours de la Grande Guerre. Pourtant, la grenade est née bien avant.

On estime que le premier modèle de grenade est apparu au VIIIe siècle, au sein de l’empire byzantin. La grenade en question était un verre rempli de ce qu’on appelle le « feu grégeois ». Il s’agit d’un mélange inflammable, capable de brûler à la surface de l’eau. Sa recette, quant à elle, n’a jamais pu être connue.

Avec le temps, ce modèle de grenade est apparu en Chine. C’est dans l’empire chinois, sous la dynastie Song (960-1279), que l’on verra la première grenade à main. On versait de la poudre noire dans un récipient en céramique ou en métal. La Chine est connue à l’époque pour sa maîtrise de la poudre. C’est d’ailleurs sous cette même dynastie que sont créés les premiers feux d’artifice, qui servaient uniquement dans le domaine militaire.

Depuis, la grenade n’a jamais cessé de se développer et d’évoluer. Mais son utilisation reste encore à prouver, car il est difficile d’en retrouver des traces aujourd’hui. On utilise la grenade notamment au cours de l’Ancien Régime, période de floraison intellectuelle en matière de sciences et techniques.

Des grenades utilisées lors des croisades ?

C’est la théorie qu’avancent les chercheurs. Ils ont découvert des récipients qui contenaient de la poudre, ainsi que des résidus d’explosifs. Ces récipients datent, selon les chercheurs, des XIe et XIIe siècles.

Ces grenades n’appartiennent pas du côté des croisés, mais du côté des musulmans qui tiennent alors Jérusalem. Il s’agit donc de grenades utilisées dans un but défensif, et non offensif. Le chercheur et archéologue Carney Matherson explique :

« Ces récipients datent du temps des croisades et ont sans doute été utilisés contre des bastions de croisés afin de produire un fort bruit et des éclairs. »

De plus, les chercheurs ont conclu que lesdites grenades ne fonctionnaient pas à la poudre noire. Elles ne provenaient donc pas de Chine. L’archéologue rajoute :

« Ces grenades fonctionnaient avec un matériau explosif inventé localement. »

Il s’agit donc de grenades artisanales, fabriquées par la population.

Pour le moment, c’est tout ce que les chercheurs et l’archéologue Carney Matherson ont pu découvrir. Des recherches plus poussées vont être mises en place, afin d’en apprendre davantage sur l’histoire de cette arme de guerre.

 

Sources :

One Reply to “Des grenades auraient été utilisées durant les croisades ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *