« Bienvenue à Gattaca » : 3 raisons de (re)découvrir ce chef-d’œuvre

"Bienvenue à Gattaca" : 3 raisons de redécouvrir ce chef-d'œuvre

Bienvenue à Gattaca a récemment fêté ses 25 ans. Véritable chef-d’œuvre de la science-fiction, ce film réalisé par Andrew Niccol aborde les thématiques, ô combien difficiles, de l’eugénisme, de la quête d’identité et des discriminations. Aujourd’hui, alors que le film est ressorti en 4K, on vous donne trois raisons de (re)découvrir cette œuvre portée par Ethan Hawke, Uma Thurman et Jude Law. 

Synopsis : dans le monde futuriste de Bienvenue à Gattaca, la génétique détermine l’avenir de chacun. Cette société technologiquement très avancée pratique désormais l’eugénisme à grande échelle. Avant la conception des enfants, les gamètes des parents sont triés sur le volet, afin de concevoir des enfants les plus « parfaits » possibles. Dans cette société où les enfants nés naturellement sont violemment discriminés, l’un d’entre eux décide d’usurper l’identité d’un de ces êtres parfaits afin de devenir astronaute.

Bienvenue à Gattaca fait partie de ces rares œuvres de science-fiction n’ayant pas pris une ride, plusieurs décennies après sa sortie. Qu’il s’agisse des thématiques ou de la réalisation, chaque aspect de cette œuvre est un objet d’analyse à part entière.

Bienvenue à Gattaca : une réflexion sur l’eugénisme et les discriminations

Bienvenue à Gattaca est une plongée brutale dans des thématiques lourdes. Dans la lignée d’autres œuvres de la science-fiction (comme Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley), le film met en garde sur les dangers de l’eugénisme. Ici, la génétique détermine la réussite sociale. Cela implique évidemment que chaque élément « imparfait » de la société sera relégué au rang de sous-humain. Le film soulève ainsi des questions importantes :

  • Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour créer une société parfaite ?
  • Quelle est la place de la diversité dans un monde où la génétique dicte notre destinée ?
  • Quelle est la place de la détermination humaine face à la génétique ?
  • Comment les sociétés (passées, présentes et futures) dictent-elles le destin de chacun ?

Pour contrebalancer ces sujets dramatiques, Bienvenue à Gattaca véhicule un véritable message d’espoir. L’amour, l’amitié, la persévérance et l’échange sont autant de moyens pour chacun de sortir des carcans imposés par cette société. Le film rappelle ainsi que notre destin n’est pas uniquement déterminé par notre héritage génétique. Il l’est également par notre volonté et notre capacité à travailler main dans la main, qu’importent les différences.

Une réalisation qui frise la perfection 

Andrew Niccol est peut-être l’un des réalisateurs les plus sous-estimés d’Hollywood. Pourtant, celui-ci nous a offert plusieurs chefs-d’œuvre au cours de sa carrière. Il est notamment le scénariste de The Truman Show, mais a également réalisé quelques pépites comme Sim0ne, Lord of War ou encore Good Kill.

"Bienvenue à Gattaca" : 3 raisons de (re)découvrir ce chef-d'œuvre

Mais parmi toutes ses œuvres, Bienvenue à Gattaca est probablement son ultime chef-d’œuvre. Curieux quand on sait qu’il s’agit de sa première réalisation. Le film jouit d’une mise en scène particulièrement épurée et d’une esthétique léchée. Le ton très froid, les décors minimalistes et sa photographie extrêmement précise parviennent à rendre ce monde futuriste incroyablement réaliste. Un tour de force que peu de films de science-fiction parviennent à effectuer.

Mention spéciale pour la bande originale, composée par Michael Nyman. Nous ne pensons pas exagérer en affirmant qu’il s’agit d’une des OST les plus puissantes de toute l’histoire du cinéma. Celle-ci nous immerge dès les premiers instants du film dans son ambiance si singulière et nous accompagne jusqu’à la dernière seconde.

Des comédien.ne.s au sommet de leur art 

Bienvenue à Gattaca est porté par un trio remarquable : Ethan Hawke, Uma Thurman et Jude Law. Le point central de cette œuvre est évidemment Ethan Hawke, qui porte le film de bout en bout, aussi bien par ses performances de comédien que par son rôle de narrateur. Mais son personnage (Vincent) ne serait rien sans ses deux comparses : Jérôme (Jude Law) et Irène (Uma Thurman). Chacun d’eux nous offre une performance à la fois subtile et puissante, témoignant des tourments psychologiques de leur personnage. Malgré leur « perfection », chacun d’eux est enfermé à sa manière dans une condition difficile :

  • Jérôme par son handicap
  • Irène par son statut de « femme parfaite », l’obligeant à maintenir les apparences en permanence

La force des comédien.ne.s est qu’ils parviennent à être homogènes dans leur performance, tout en offrant une identité propre à chacun de leurs personnages. Un travail d’une incroyable minutie, très probablement aidé par la direction d’Andrew Niccol.

Si vous aimez la science-fiction, Bienvenue à Gattaca est un film incontournable. Une œuvre d’une formidable complexité, qui parvient toutefois à être accessible à tous les publics. Plus de 25 ans après sa sortie, cette œuvre reste une des plus fascinantes du genre. Nous ne pouvons donc que vous inviter à la redécouvrir, notamment en 4K grâce à sa ressortie remasterisée. Et plutôt que de vous laisser avec la bande-annonce, nous vous invitons à écouter la sublime bande originale venant introduire le film. 

Michael Nyman – The MorrowBienvenue à Gattaca 

Casting : 

  • Ethan Hawke
  • Uma Thurman
  • Jude Law
  • Loren Dean
  • Alan Arkin
  • Gore Vidal

Pour nous suivre sur Facebook – Cultea

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *