Andréel chante avec Agathe Bonitzer sur l’album « Monsieur Bizarre »

| | ,

Andréel se transforme en Monsieur Bizarre, pour un nouvel album très inspiré et merveilleusement bien écrit, sur lequel on croise Agathe Bonitzer. La comédienne est venue au Studio Ferber pour interpréter Quelle Magie de vivre.

Andréel est de retour ! Son public de fans devrait d’ailleurs s’agrandir. Ce disque présentes des textes toujours très littéraires, sa pop à l’ancienne, et quelques subtilités de bossanova. Ce genre reste de disque en disque une influence majeure de cet artiste hors norme. Il faut dire qu’Andréel sait s’entourer. En effet, il marie comme personne son timbre caressant avec la voix des plus belles comédiennes. Après son album Tu m’apprends, sur lequel on retrouvait Judith Chemla, Natacha Régnier, Amandine Bourgeois et Lucile Chriqui, Andréel est de retour avec Monsieur Bizarre. Il y invite cette fois Isild Le Besco et Agathe Bonitzer.

L’ambiance acoustique doit son charme à une contrebasse ronde soutenant les notes claires d’une guitare électrique ou acoustique. S’ajoutent l’archet voluptueux d’un violoncelle, les touches subtiles d’un piano ou d’un clavier électronique avec de temps à autre un saxophone, une flûte, un bugle ou une clarinette suivant les titres.

Monsieur Bizarre, Andréel - Cultea
Monsieur Bizarre, Andréel

Entouré de Sébastien Lovato (piano/claviers), Nicolas Parent (guitare), Elaine Beaumont (contrebasse), David Eleouet (batterie), Florence Kraus (saxophone), Rhia Mothersele et Lucie Guilhem (chœurs), Andréel se promène dans ce concept album aux diverses ambiances, tantôt plus rock, tantôt plus jazz, tantôt plus bossa nova.

Les mélodies sont chantées d’une voix intime et caressante à l’agréable nonchalance. Les harmonies de bossanova inspirent régulièrement le compositeur. Tout autant que les rythmes brésiliens aux balancements élégants et à la séduction inévitable.

Entre atmosphères joliment mélancoliques, parfois délicatement bluesy ou jazz, et titres gentiment rythmés dégageant une joie de vivre contemplative et communicative, Andréel nous offre un bel album de chansons aux superbes couleurs musicales et aux textes finement ciselés.

Quelle Magie de vivre – Andréel et Agathe Bonitzer

Précédent

Neuschwanstein : le « vrai » château de la Belle au bois dormant

De nouvelles tombes antiques égyptiennes découvertes à Saqqarah

Suivant

Laisser un commentaire