Site icon Cultea

Yves Coppens : le paléontologue qui a codécouvert Lucy est décédé

Yves Coppens : le paléontologue qui a codécouvert Lucy est décédé

Célèbre paléontologue, Yves Coppens est décédé à l’âge de 87 ans. Il doit sa notoriété à la découverte de Lucy en 1974, l’australopithèque la plus connue au monde. Passionné d’archéologie, ce dernier a réalisé une brillante carrière et a laissé sa trace dans le monde de la paléontologie.

Yves Coppens est né à Vannes en 1934. Fils d’un père enseignant et d’une mère pianiste, il s’est passionné très tôt pour l’archéologie. Il passa son enfance près de Conleau, une presqu’île bretonne. C’est d’ailleurs à Rennes qu’il fera une partie de ses études. Ainsi, même s’il a emménagé à Paris dans les années 1950, ce dernier est resté un breton de cœur, revenant sur ses terres régulièrement.

Les débuts de carrière d’Yves Coppens

D’après lui, sa passion pour l’étude des sous-sols lui est venue en plusieurs temps. En 1940, son père lui a rapporté trois petits fossiles provenant des Ardennes. Ainsi, Yves Coppens n’hésite pas à les installer dans sa bibliothèque avant de les exhiber aux yeux de ses amis. Cette passion soudaine lui vaudra d’ailleurs le surnom de « Coco fossile ». Ensuite, lorsqu’il est un peu plus âgé, un ami de son grand-père l’a emmené sur un site gaulois fouillé. Là-bas, c’est la révélation : il veut passer sa vie à « creuser le sol à la recherche de traces du passé ».

Pourtant, Yves Coppens débuta sa carrière dans deux passions différentes. Si on le connait aujourd’hui comme un grand paléontologue, peut-être l’aurions-nous connu sous un tout autre jour. En effet, à 22 ans, ce dernier entretient également une passion pour le cinéma ! Alors qu’il commence sa thèse sur les éléphants préhistoriques, le jeune homme est également en stage aux côtés de la cinéaste Agnès Varda. Ainsi, il est assistant metteur en scène et donne un coup de main sur le plateau. Une carrière qui aurait pu être coupée court après que ce dernier ait failli briser des ossements de squelettes préhistoriques sur le tournage…

Seulement, le CNRS lui demanda de faire un choix : la recherche ou le cinéma. Yves Coppens obéit et s’embarque alors pour sa première mission en 1960, direction l’Afrique. Plus précisément, il mena ses recherches sur le site de Menalla au Tchad. Un an plus tard, il y découvrira son premier hominidé d’un million d’années, le Tchadanthropus uxoris. A travers cette découverte, Yves Coppens fait un premier pas dans le monde des médias. En 1969, il sera assigné à la direction du Musée de l’homme. Quelques années plus tard, sa carrière prendra un tournant exceptionnel.

La découverte de Lucy

Le 30 novembre 1974, lui et son équipe basculent dans la célébrité. Yves Coppens, accompagné par Maurice Taïeb et le chercheur américain, Donald Johanson, font la découverte d’ossements à Hadar, en Ethiopie. En tout, ce seront 52 os qui seront mis au jour et ces derniers sont les restes d’un australopithèque vieux de près de 3,2 millions d’années. Un corps humain étant composé de 206 os en tout, il s’agissait à l’époque du fossile hominidé le plus complet jamais retrouvé pour une période aussi lointaine !

Une reconstruction des ossements retrouvés montre que Lucy était bipède. (Wikimedia Commons)

Son nom, Lucy, provient d’une chanson qui passait à la radio lors de son exhumation. En effet, Lucy in the Sky with Diamonds des Beatles a accompagné la découverte. Grâce à cette dernière, la renommée d’Yves Coppens a traversé les frontières. Internationalement connu désormais, il a visité le monde entier à l’occasion de conférences et de séminaires afin de faire connaître ses travaux. Il souhaitait partager son savoir avec le plus de monde possible et c’est ce qui l’a également amené sur de nombreux plateaux télévisés, émissions et documentaires.

La fin de carrière d’Yves Coppens

Tout en sillonnant le monde en distribuant son savoir, la « rock-star de la paléontologie » a également été promue directeur du Musée de l’homme en 1980. Il a également été nommé Titulaire de la chaire de paléoanthropologie et de préhistoire du Collège de France de 1983 à 2005. Orateur et vulgarisateur né, ses cours étaient toujours bondés de monde. En plus de sa carrière de recherche, souvenez-vous de son goût prononcé pour le septième art. Eh bien il faut savoir que, Yves Coppens, artiste dans l’âme, s’était produit au théâtre du haut de ses 87 ans !

Yves Coppens s’est éteint des suites d’une longue maladie. Sa carrière aura été brillante tandis qu’il s’est inscrit dans la postérité à travers sa découverte emblématique de Lucy. De fait, il aura réussi à réaliser son rêve d’enfant, celui de dévouer sa vie à la fouille de traces du passé.

 

Sources :

Quitter la version mobile