Une idole en bois vielle de 7500 ans découverte en Israël !

Une idole en bois vielle de 7500 ans découverte en Israël !

Au sein d’un ancien cimetière situé dans la ville d’Eilat en Israël, des archéologues ont mis la main sur une ancienne idole en bois. Datant de 7500 ans, cette idole représente une divinité très ancienne : la déesse sémitique Ashera.

Des fouilles visant à préserver le patrimoine archéologique

La découverte de cette idole résulte d’une volonté de la part d’Eilat de préserver son patrimoine archéologique. En 1978, on lança des « fouilles de sauvetage », afin de retrouver le maximum de biens anciens avant l’expansion de la ville moderne. Les fouilles seront telles, que les résultats mettront trois décennies à arriver.

Pour ce qui est de l’idole, elle permet de mettre au jour le reste d’un ancien cimetière, qui daterait de 7500 ans, tout comme la statuette. De plus, les archéologues ont découvert d’autres biens : onze tombes simples, vingt tombes à tumulus et une véritable installation cultuelle.

Grâce à la statuette, les experts ont pu déterminer l’origine dudit cimetière. Le site aurait été érigé pour la déesse Ashera, une déesse très importante dans la religion juive puisqu’il s’agit de l’épouse du Dieu créateur d’Israël, qui a pour nom Yahweh. La statuette découverte est, d’ailleurs, la plus ancienne statuette représentant Ashera découverte à ce jour.

Ashera : du polythéisme au monothéisme

L’histoire de la religion juive est assez complexe. En effet, les anciens Hébreux israélites étaient polythéiste, ce qui veut dire qu’elle mettait en avant plusieurs divinités. Puis ils finirent par devenir progressivement monothéistes (vénérant un Dieu unique), pour créer le Judaïsme que nous connaissons. Et Ashera dans tout ça ?

De nombreuses sources comme les ostraca de Kuntillet Ajrud montrent que Ashera était bien l’épouse de Yahweh. On peut lire sur les ostraca la phrase suivante :

« Je vous ai béni par YHWH notre gardien et son Ashera. »

Cette dernière était donc la mère divine de soixante-dix Dieux.

Mais au fil du temps, la religion polythéiste se transforme peu à peu en une religion monothéiste. Une transformation due à la volonté des hommes. Par exemple, le roi Josias, souverain du royaume de Juda au cours du VII ème siècle av. JC décide d’interdire les autres Dieux au sein du sanctuaire de Yahweh.

« Le roi Josias ordonna […] de retirer du sanctuaire de Yahvé tous les objets de culte qui avaient été faits pour Baal, pour Ashera et pour toute l’armée du ciel »

Deuxième livre des rois, VIe siècle av. J.-C

Les prophètes, comme Jérémie par exemple, reprochent aux Hébreux exilés de vouer un culte à Ashera. Beaucoup d’autres n’acceptaient pas les pratiques polythéistes au sein de la religion juive. Ce fût le cas d’Osée ou encore d’Amos.

En tout cas, le fait d’avoir découvert cette petite statuette au sein du cimetière va sûrement relancer les grands questionnements sur la religion juive, sujet de grands débats encore aujourd’hui.

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.