Retour sur l’histoire de Greyfriars Bobby, le chien le plus célèbre d’Ecosse

| | ,

Greyfriars Bobby est un chien qui a vécu au 19ème siècle en Écosse. De par sa loyauté, il est devenu l’une des principales icônes du pays.

Un chien loyal

John Gray était un paysan venu vivre à Edimbourg pour devenir policier. Il travaillait de nuit et avait ainsi besoin d’un chien pour l’accompagner. Il prit donc la décision d’acheter un Skye Terrier du nom de Bobby en 1856. Les deux compères se font rapidement connaitre dans la ville et devinrent indissociables l’un de l’autre.

Mais le policier meurt malheureusement de la tuberculose en 1858. Il est ainsi enterré au cimetière de Greyfriars, qui a d’ailleurs inspiré JK Rowling pour écrire Harry Potter. Le mythe raconte que son chien a suivi le cortège de John Gray durant l’enterrement. De même, ce dernier ne se résolvait pas à quitter la tombe de son maître.

Edimbourg, cimetière Greyfriars: John Gray et James Brown!… | Flickr

Tombe de John Gray (à gauche) au cimetière de Greyfriars

On raconte que le jardinier et gardien de Greyfriars aurait tenté d’expulser le chien du cimetière, en vain. Il s’est finalement attaché à lui et lui aurait construit un abri à côté de la tombe de son maître. Le chien refusait de se faire adopter ou d’être chassé du cimetière. Les habitants se sont alors pris d’affection pour cette petite boule de poils, si fidèle à son maître même après sa mort.

Les habitants d’Edimbourg s’occupaient donc de lui et lui donnèrent à manger durant près de 14 ans. Le Skye Terrier ne quittait la tombe de son maître qu’à midi pour manger dans un restaurant du quartier. Plus tard, ce restaurant prendra le nom de Bobby’s Bar. A l’heure du déjeuner, des dizaines de personnes se rassemblaient autour du cimetière pour voir Bobby.

En 1867, une loi exigea que tous les chiens d’Edimbourg aient une licence. Sinon, ils étaient expulsés. Sir William Chambers (alors lord Provost d’Edimbourg) paya donc la licence du Skye Terrier et lui acheta un collier. Sur ce collier, nous pouvons lire « Greyfriars Bobby de Lord Provost 1867 sous licence ». Le chien a ainsi veillé sur la tombe de son maître pendant plus de 14 ans, sous le regard admiratif des habitants d’Edimbourg.

Bobby rentre dans l’histoire écossaise

A sa mort, en 1872, la baronne Angela Georgina Burdett-Coutts a demandé au conseil municipal la permission de construire une fontaine avec la statue de Bobby placée au-dessus. Etant un chien, il ne pouvait pas être enterré dans le cimetière de Greyfriars. William Brody a été à l’œuvre pour la sculpture, qui fut terminée en novembre 1873. Cette sculpture se trouve donc à l’entrée du cimetière.

Le célèbre chien a ainsi eu le droit à une pierre tombale avec cette fontaine. On peut y lire :

« Greyfriars Bobby – décédé le 14 janvier 1872 – âgé de 16 ans – que sa loyauté et son dévouement soient une leçon pour tous ».

Greyfriars Bobby Statue - The History - My Voyage Scotland

La célèbre statue de Bobby

Si vous passez à Edimbourg, il est maintenant devenu incontournable d’observer la statue hommage, située au sud du Pont George IV. Au cimetière de Greyfriars, vous pouvez visiter la tombe de John Gray. Le musée d’Edimbourg possède la gamelle et le collier du fameux Skye Terrier. Tous les guides de la ville vous raconteront ainsi son histoire. On raconte même que frotter le nez de Bobby vous porterait chance !

Cette fontaine est aujourd’hui devenue l’un des lieux les plus photographiés en Ecosse. Cette histoire fait ainsi partie du folklore écossais. Disney s’est d’ailleurs emparé de la vie de Bobby pour en faire un film en 1961 appelé Bobby des Greyfriars.

L’histoire de Bobby est particulièrement touchante, puisqu’elle illustre la fidélité et l’amour sans failles d’un chien pour son maître. Elle fait d’ailleurs écho à d’autres histoires comme celle d’Hachiko, chien qui a attendu son maître pendant 10 ans dans une gare de Tokyo.

 

Sites : 

Précédent

D’où vient le coktail Molotov et quand a-t-il fait sa première apparition ?

Sega promet une nouvelle série de jeux-vidéo « Sonic » !

Suivant

1 réflexion au sujet de « Retour sur l’histoire de Greyfriars Bobby, le chien le plus célèbre d’Ecosse »

Laisser un commentaire