Les différentes croix chrétiennes : devenez incollable sur le sujet !

Les différentes croix chrétiennes : devenez incollable sur le sujet ! - Cultea

La croix est l’un des symboles religieux par excellence. Représentée dans de nombreux mouvements comme celui du gnosticisme ou encore  dans les religions polythéistes comme celle de l’Égypte antique avec l’Ankh, la croix est devenue un véritable symbole de la croyance. La religion chrétienne est connue pour avoir de nombreuses croix, qui représentent un saint ou un ordre. Voici un récapitulatif de ces quelques croix chrétiennes importantes.

Que symbolise la croix dans l’imaginaire chrétien ?

Chaque croix dont dispose la religion chrétienne représente une chose, un ordre, ou un moment bien précis. Néanmoins, avant de catégoriser les croix chrétiennes, il faut comprendre l’origine de l’apparition de ce symbole.

La croix exprime un message symbolique, mais aussi existentiel, qui provient directement de la tradition biblique. Elle serait apparue bien avant la naissance de Jésus Christ.

On avait l’habitude, en Israël, lorsque l’on croyait en l’entité divine, de tracer une croix sur les fronts. Cette croix était vue comme un signe de bénédiction et de protection. Plus intéressant encore, la croix aurait cette forme du fait qu’elle rappelait la forme du tav. Le tav est la vingt-deuxième et dernière lettre de la plupart des alphabets sémitiques, dont l’hébreu. Le tav désigne par ailleurs le T de la Tora, vu comme le guide vers Dieu. D’ailleurs, au sein de la Tora, un passage fait mention du tav 

« Passe par le milieu de la ville et marque d’un tav le front des hommes ! »

                                                                                                               Ezekiel (Ez 9.4-6)

La croix latine : celle qui représente le sacrifice de Jésus Christ

Parmi toutes les croix chrétiennes, la croix latine est certainement la plus connue aujourd’hui et la plus représentée. Elle est le symbole principal du christianisme.

La croix latine - Cultea
La croix latine

Elle met en avant la crucifixion de Jésus Christ, moment où le fils unique de Dieu demande à son paternel de pardonner la folie des hommes, avant de mourir sur la croix. Les disciples de Jésus voyaient ce dernier comme la représentation humaine de l’action du divin. Il fallait que la croix puisse le représenter, ainsi que Dieu :

« Au début et à la fin de toutes nos activités, nous nous marquons le front avec le signe de la croix… »

Tertullien (160-220)

Une façon de montrer que, même décédé, Jésus continuait à guider ses disciples.

La croix de saint Antoine : un symbole à plusieurs significations 

La croix de saint Antoine est assez particulière. Un petit peu à la manière de la croix latine, cette dernière rappelle la lettre T. Mais cette fois, il s’agit du T de l’alphabet grec, qui se prononce Tau. 

La lettre T pour saint Antoine le Grand, figure majeure de la religion chrétienne car considéré comme père du monachisme chrétien, a une tout autre valeur. Elle n’est pas représentée ici pour sa connotation ou sa prononciation, mais pour rappeler le mot Theos, qui signifie Dieu en grec. Plus tard, la lettre T n’aura plus la même signification aux yeux des Antonins. Elle ne rappellera plus le mot Theos, mais elle rappellera l’aspect d’une béquille.

La croix de saint Antoine - Cultea
La croix de saint Antoine

La béquille symbolise la canne qu’utilisaient les infirmes que les Antonins soignaient. Cette croix représente donc, en réalité, un ordre hospitalier.

La croix de saint André, utilisée pour supplicier le premier apôtre de Jésus Christ 

La croix de saint André est sans aucun doute la plus facile à reconnaître des croix chrétiennes. Il s’agit de la seule croix qui soit sur le côté.

L’histoire de cette croix n’est pas des plus réjouissantes. C’est sur ce type de croix que saint André, le premier apôtre de Jésus Christ, fut crucifié par les Romains.

Saint André crucifié sur la croix, Juan Correa de Vivar (1540-1545), musée du Prado - Cultea
Saint André crucifié sur la croix, Juan Correa de Vivar (1540-1545), musée du Prado

La croix de saint André a notamment été utilisée à but identitaire. Elle devint le symbole de nombreuses monarchies, de nations, de régions, d’armées ou de forces politiques européennes. La croix de saint André est notamment mise en avant par les ducs de Bourgogne, qui avaient décidé de choisir saint André comme saint patron. D’ailleurs, les Bourguignons feront naître leur propre croix de saint André, qui s’appellera « La croix de Bourgogne ».

La croix de Bourgogne - Cultea
La croix de Bourgogne

La croix de saint Pierre : à la fois chrétienne et anti-chrétienne

Egalement facile à retenir, la croix de saint Pierre est une croix latine qui est totalement renversée.

La croix de saint Pierre - Cultea
La croix de saint Pierre

Comme pour saint André, la croix de saint Pierre correspond à la croix utilisée par les Romains pour supplicier le disciple de Jésus. Cette fois-ci, saint Pierre a été crucifié, mais à l’envers. La tête était à la place des pieds, et inversement.

Cette croix, dans la foi chrétienne, symbolise la bassesse et l’humilité vis-à-vis de Jésus Christ. En effet, l’apôtre Pierre devait être crucifié de la même manière que Jésus. Mais, pensant qu’il n’en était pas digne, il demanda aux Romains d’être crucifié à l’envers.

Crucifixion de saint Pierre, chapelle Brancacci, Florence - Cultea
Crucifixion de saint Pierre, chapelle Brancacci, Florence

La croix de saint Pierre est connue aussi comme le symbole de l’antichristianisme. Comme la croix latine est retournée, elle permet alors de mettre en avant la remise en question du christianisme. Il s’agit d’un symbole généralement utilisé dans les films d’horreur à caractère religieux et satanique.

La croix de Malte ou la croix de saint Jean : celle qui définit de nombreux ordres

La croix de Malte est différente de celle présentée sur le drapeau de l’archipel du centre de la Méditerranée, entre la Sicile et la côte d’Afrique du Nord.

En effet, l’authentique croix de Malte est une croix à quatre branches, mais à huit pointes. Elle fait, par moments, penser à une fleur. On ignore l’origine de cette croix.

En revanche, on sait qu’elle a été utilisée pour représenter l’ordre de saint Jean de Jérusalem. De couleur blanche sur un fond rouge, elle était perçue comme pavillon de la flotte de l’ordre.

La croix de Malte - Cultea
La croix de Malte

La croix de Malte a été reprise de nombreuses fois pour représenter un ordre hospitalier, comme ce fut le cas avec l’ordre de saint Lazare de Jérusalem, qui présentait une croix de couleur verte. Mais la croix n’a pas seulement été utilisée pour représenter un ordre hospitalier. La croix de Malte a aussi été utilisée pour mettre en avant l’ordre du Saint-Esprit ou encore l’ordre militaire et royal de saint Louis, sous l’Ancien régime.

Ordre royal militaire de saint Louis, croix de Malte en arrière - Cultea
Ordre royal militaire de saint Louis, croix de Malte en arrière

Désormais, lorsque vous verrez une croix, sur une peinture ou une sculpture, vous pourrez comprendre l’ordre ou la personne qu’elle met en avant.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.