Le clan Bean, l’inspiration derrière « La colline a des yeux »

| | ,

Aujourd’hui sur Cultea, nous revenons sur l’histoire du clan Bean, un cas aussi barbare qu’insolite qui a inspiré le septième art.

Malgré le décès de son créateur phare, Wes Craven (Les Griffes de la nuit, Le Sous-sol de la peur, Scream), La colline à des yeux ainsi que son remake de 2006 restent des œuvres cultes du genre horrifique. La trame des deux films mettait en scène la lutte pour la survie d’une famille, confrontée à une communauté de cannibales difformes et affamés en plein désert. Pour beaucoup, un tel récit ne pouvait découler que d’une pure invention. Mais saviez-vous que Craven avait puisé son inspiration dans une célèbre et sanglante affaire écossaise du XVIe siècle ?

Notre histoire débute avec un homme, Sawney Bean, supposément né dans l’East Lothian au XVIe siècle. Élevé sous le joug d’un père fossoyeur, il aurait hérité de son caractère agressif et sauvage dès son enfance. Bean aurait par la suite épousé une femme avant de s’exiler avec elle, en ermite, dans une grotte située entre les communes de Girvan et Ballantrae, à quelques kilomètres de Galloway. Le couple se serait ainsi écarté de la circulation pendant plus de vingt-cinq ans. Mais d’étranges événements finirent par les rendre célèbres.

Viewfinder : Scottish myths 22
La fameuse cave de Bean, visitée par de nombreux touristes chaque année.

En effet, peu après le départ du couple, divers voyageurs empruntant le chemin longeant leur refuge caverneux disparaissaient sans laisser de traces. D’après nombre de rumeurs, les disparus dans cette région de l’Écosse se compteraient en dizaines voire centaines. Cela dit, il est certain que des villages voisins retrouvaient souvent sur leurs côtes des restes humains mutilés et démembrés. Ces découvertes furent à l’origine de nombreux lynchages, ainsi que d’une paranoïa grandissante parmi les habitants de ces terres.

Une affaire de cuisine familiale

La paternité de ces crimes revient évidemment en partie à Sawney Bean et sa compagne. Cela dit, le couple fut aidé par une véritable bande de leur propre conception. En effet, ce clan était composé des enfants et petits-enfants de Bean, élevés en autarcie et engendrés bien souvent par des relations incestueuses. Certaines langues affirmèrent même que le clan Bean aurait pu atteindre les quarante membres.

The Real Story Behind Scotland's Most Fearsome Cannibal Legend: The Bean Clan - What's on
Une gravure dépeignant le clan Bean dans son sordide habitat.

Bien évidemment, la troupe à l’origine des disparitions aurait attaqué ses victimes de nuit, au cours d’embuscades violentes. Cette routine familiale et macabre aurait perduré pendant plusieurs décennies avant que l’une de leurs cibles ne leur tienne tête. Celui-ci, habile au pistolet et à l’épée, tua le patriarche et la matriarche de la communauté. Des forains à proximité mirent les autres membres en fuite.

Suite à la confirmation de leur existence, les Bean furent traqués par une armée de presque 400 hommes commissionnés par le roi Jacques VI. Le clan fut extirpé de sa grotte jonchée de restes humains prêts à être cuisinés. Transportés à la prison la plus proche, fers aux pieds, les cannibales furent condamnés à mort sans autre forme de procès. Pour ce faire, on coupa les organes génitaux des hommes qui succombaient à une hémorragie sous les yeux de leurs femmes et enfants. Ces derniers terminèrent quant à eux brûlés vifs sur un immense bûcher, sans la moindre once de pitié.

Les traces de la légende

Cette légende, aussi épique et cruelle qu’elle en ait l’air, a été largement exagérée au fil des ans. Aucun historien ne s’accorde sur le nombre ou l’époque des crimes du clan. De plus, les documents anciens concernant cette affaire semblent avoir disparu avec le temps.

Based on a Mostly-True Story – Gorgon Video
Les actes imputés au clan Bean ne cessèrent d’inspirer le crayon de divers artistes.

La grotte des Bean reste l’une des attractions touristiques les plus prisées de cette région de l’Écosse, qui a acquis un autre récit fascinant et déroutant.

En tout cas, il est très facile de noter les similitudes entre cette affaire et les événements de La colline a des yeux. Wes Craven, en dépit d’une transposition géographique et temporelle, semble narrer le même conte que des générations d’Écossais des siècles plus tôt.

 

Sources :

Précédent

Comment certains pays enclavés ont-ils réussi à contourner leur « handicap » ?

Tom Cruise partira (réellement) dans l’espace pour son prochain film !

Suivant

1 réflexion au sujet de « Le clan Bean, l’inspiration derrière « La colline a des yeux » »

Laisser un commentaire