Site icon Cultea

La mission Artemis : une volonté de reconquérir la Lune

La mission Artemis : une volonté de reconquérir la Lune

Ce lundi 29 août 2022, la fusée Artemis décollera pour un voyage autour de la Lune. Un vol qui devrait être lancé à 14h33 (heure de Paris), le tout sans astronaute à bord. Suivez ce décollage en direct via le live de la NASA, trouvable ci-dessous ! 

Nota Bene : le vol est actuellement annulé pour causes de problèmes techniques. Un décollage est toutefois envisageable pour vendredi.

Avec ses quasi 100 mètres de hauteur et ses 70 tonnes, Artemis est un des lanceurs spatiaux les plus puissants jamais construits. Il marque ainsi le renouveau de la conquête lunaire. Le lanceur sera envoyé avec sa capsule Orion pour être placés en orbite lunaire.

« Je sais que cela peut sembler cliché, mais on retourne sur la lune pour toute l’humanité et c’est grâce à cette incroyable coopération internationale »

Victor J. Glover, astronaute de la NASA.

Malgré un retard pris dans le lancement à cause de risques météorologiques, nous sommes donc tout près de voir la méga fusée se lancer pour l’espace. De quoi faire rêver les adorateurs de la conquête spatiale. La capsule sera envoyée jusqu’à 64.000 km derrière la Lune. Une distance bien supérieure à n’importe quel vaisseau habité. Orion restera d’ailleurs dans l’espace plus longtemps qu’aucun autre vaisseau spatial humain sans s’amarrer à une station spatiale. La capsule reviendra ensuite sur Terre, bourrée de données utiles.

Simulation d’Orion en orbite lunaire (crédit : NASA)

Des astronautes sur la Lune en 2024/2025 ? Thomas Pesquet est dans les starting-blocks ! 

La mission Artemis n’est évidemment qu’une première étape dans cette reconquête de la Lune. En effet, il est prévu que plusieurs astronautes y soient envoyés d’ici 2024. Sans surprise, notre Thomas Pesquet national est d’ores et déjà en train de se préparer pour cette mission. Interrogé par France Info, l’astronaute star a expliqué pourquoi la Lune était une destination si spéciale :

« C’est la destination la plus lointaine. Il faut quand même bien se rappeler que la station internationale est à 400 kilomètres d’altitude. La Lune est à 384 000 kilomètres, c’est presque mille fois plus loin. Tout est mille fois plus compliqué, ce n’est vraiment pas quelque chose d’aisé de s’y rendre. C’est pour ça que nous avons mis un moment avant d’être en configuration pour y retourner. C’est un peu le Graal. Et demain, ce sera mars »

Thomas Pesquet pour France Info

La mission d’aujourd’hui sera accompagnée de microsatellites, qui seront déployés afin d’étudier la Lune. Les données récoltées seront probablement très précieuses pour les missions habitées à venir.

Autant dire que l’espace n’a pas fini de nous faire rêver ! Et pour les personnes qui pensent que la conquête spatiale est inutile, on les invite à lire cet article, afin de comprendre à quel point celle-ci est présente partout dans notre quotidien.  

Live officiel de la NASA pour le décollage d’Artemis 

Sources : 

Quitter la version mobile