Frikar : un nouveau type de vélo électrique en 2022 !

| |

Le constructeur norvégien Podbike va débuter la commercialisation de son vélo électrique : le Frikar, moitié vélo et moitié voiture. De quoi rendre le futur un peu plus vert.

Choisir entre le vélo et la voiture ? Surtout par temps froid ? La société Podbike, elle, a décidé de ne pas choisir. Nommé Frikar, ce « vélomobile » hors du commun repose sur une base de vélo électrique. Sa production doit commencer au printemps 2022.

Le Frikar est doté de quatre roues, d’un habitacle comme sur les voitures, et pour avancer, il faut pédaler. En cas de fatigue, son assistance électrique permet de continuer un trajet à une vitesse moyenne de 25 km/h. Et sa vitesse de pointe peut atteindre 60 km/h, en descente. Sa batterie dispose d’une autonomie de 50 à 80 km, selon la manière dont elle est utilisée.

Un vélo écologique innovant et sécurisant

Officiellement, en Europe, le Frikar est reconnu comme un vélo. Il n’y a donc pas besoin de permis quelconque pour le conduire et il n’est pas impossible d’en voir sur les pistes cyclables françaises prochainement. Pensé pour ce type de route, ce vélo électrique roule au pas lorsque personne ne pédale, soit environ 6 km/h.

Son design est conçu pour avoir une résistance au vent moins forte qu’un vélo classique. À l’intérieur, une seule personne peut y être installée, ainsi qu’un siège enfant. Frikar a aussi été réfléchi pour les temps d’hiver. Il est alors possible d’activer le chauffage, disponible sur option, tout comme le système de filtration d’air. Et comme le vélo dispose d’un habitacle, la ceinture n’est pas obligatoire (elle aussi en option). La structure est fabriquée pour absorber les chocs et les répartir en cas de collision.

Podbike est ainsi soucieux de l’environnement et veut permettre aux usagers de la route de se diriger vers une transition écologique douce et durable. Un projet novateur et original qui vient s’ajouter aux nouveaux engins écologiques

Précédent

Iris XVI, cheval du général Leclerc, tué par les nazis pour « acte de résistance »

« Thierry Mugler : Couturissime » un rendez-vous incontournable au musée des Arts Décoratifs

Suivant

Laisser un commentaire