Fête des pères : d’où vient-elle et quelle est son histoire ?

Fête des pères : d'où vient-elle et quelle est son histoire ?

Si l’on connaît assez bien l’origine de la fête des mères, ce n’est pas le cas pour la fête des pères. À l’origine elle était une célébration chrétienne, avant de devenir une fête commerciale sous l’impulsion d’une marque française ; voici l’histoire de cette fête.

Un hommage à Joseph

On trouve des traces de cette fête à partir du Ve siècle chez les Égyptiens, dans des monastères. On célèbre donc le Nutritor Domini, ou celui qui a nourri le Seigneur. Ce sont les Franciscains qui perpétuent cette pratique qui peine tout de même à s’imposer au XIVe et XVe siècle. Sixte IV n’officialise la fête au sein de l’Église qu’en 1479, mais personne ne la célèbre réellement.

Ce n’est qu’en 1621, que ce jour devient un jour de repos pour tous les chrétiens. Une nouvelle date est fixée par Pie IX en 1870, avant d’être définitivement figée par le Pape Pie X, en 1914, en date du 19 mars. Cette date ne changera plus pour le Portugal, l’Espagne, l’Italie et les pays d’Amérique latine sous l’influence hispanique. Cependant, en France, la fête des pères va tomber dans l’oubli, avant d’être ressortie des cartons à des fins mercantiles.

Fête des pères origine

La fête des pères, résultat d’un slogan

Sentant une occasion commerciale, la jeune société Flaminaire recrée la fête de toutes pièces, en 1950. Le fabriquant de briquets crée une opération commerciale pour combler le creux des ventes de juin. Des centaines de tabacs en France affichent alors des banderoles : « Nos papas nous l’ont dit, pour la fête des pères, ils désirent tous un Flaminaire ». Albert Duserval, retraité, confie au Figaro :

« Je me souviens, j’avais 10 ans en 1951. Je me suis privé de sucreries et j’ai vendu pendant plus d’un mois le journal dans la rue pour me faire des sous et offrir ce présent à mon père. »

La fête se pérennise dans toute la France, puis est reconduite les années suivantes. L’imprimerie Oberthur commence même à inscrire la fête sur ses calendriers. Les pouvoirs publics hésitent à officialiser une fête commerciale. Finalement, en 1952, un décret est signé, officialisant la fête des pères, fixant la nouvelle date au 3e dimanche de juin. Ils créent aussi un comité national des pères récompensant les pères les plus méritants.

La fête des grand-mères connaîtra le même sort, lancée par la célèbre marque Café Grand’Mère en 1987. Qu’elles soient d’origines commerciales ou chrétiennes, ces fêtes restent tout de même de bonnes occasions de se retrouver en famille : pensez-y ce dimanche !

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.