Retour sur l’histoire de la célèbre paire de baskets Stan Smith

| | , , ,

Vous les avez sûrement déjà remarqué, chaussées par un(e) de vos ami(e)s ! Après tout, les Stan Smith sont des baskets incontournables. Classiques, faciles à porter, indémodables, ces baskets ont pourtant fêté leurs 55 ans. Retour sur cette success story.

Les débuts de la fameuse basket

La Stan Smith est une paire de basket initialement dédiée aux terrains de tennis. Adidas produisait des baskets pour ce sport dès le début des années 1960 sous l’impulsion d’Host Dassler, fils du créateur d’Adidas. La marque était auparavant connue pour ses chaussures de football à crampons. Mais le tennis était très populaire et créer des chaussures pour ce sport donnait ainsi de la visibilité. Horst Dassler a alors eu l’idée de commercialiser une chaussure en cuir, alors que ses modèles étaient habituellement en toile.

Cette chaussure était ainsi composée d’une semelle extérieure en caoutchouc et d’une semelle intérieure en synthétique. C’est en 1964, qu’Adidas, marque allemande, contacte le joueur de tennis français Robert Haillet pour une collaboration. Ce dernier était numéro 1 en France. Il sera l’emblème de la chaussure jusqu’en 1971. De même, c’est en France, à Landersheim que la première paire verra le jour. A cette époque, la chaussure avait le nom d’Adidas Robert Haillet. Le sportif prendra sa retraite en 1971 et travaillera pour Adidas en tant que représentant commercial dans le sud de la France.

Mais à quoi ressemble la Stan Smith ?

Avec un design minimaliste et épuré, la célèbre basket a conquis des plus jeunes aux plus vieux. La paire de basket se porte ainsi avec tous les styles et tous les vêtements…

Contrairement à la plupart des chaussures Adidas, celle-ci ne possède pas les 3 bandes de couleur mais 3 bandes perforées sur les deux côtés de la chaussure. Ses lignes épurées et sa semelle en cuir font de la basket un classique, facile à porter. La partie supérieure du talon porte le logo de la marque. Sur la languette, nous retrouvons le portrait de Stanley Smith et sa signature.

Mis à part un rembourrage en mousse ajouté au talon ainsi qu’une semelle à chevrons, très peu de changements ont été opérés. Avec le tournant des années 2000, la paire de chaussures avait un design légèrement différent avec une languette plus épaisse et dénuée du portrait de Smith et du logo. Mais en 2008, la Stan Smith classique a été de nouveau commercialisée.

Stanley Smith a donné son nom à la célèbre paire

Le joueur de tennis américain Stanley Smith donnera son nom à la fameuse chaussure en 1978. Ce dernier a gagné l’US Open en 1971 et Wimbledon en 1972. Il est considéré comme l’un des meilleurs tennismen par Tennis Magazine en 2005, avec 37 victoires en tournoi simple et 54 en double au cours de sa carrière.

Avec sa popularité grandissante, le sportif va incarner la Stan Smith dès 1973. Si la chaussure était imaginée pour jouer au tennis, son utilisation s’est étendue à la rue pour en devenir un symbole du streetwear.

Un symbole de contestation et du mouvement hip hop

C’est au début de 1980, que la culture contestataire s’empare de ces chaussures. Les adeptes de reggae et sko ainsi que les hooligans des stades adoptent ces chaussures. Après une courte traversée du désert, la basket revient sur le devant de la scène avec l’émergence du hip hop dans les années 1990. Le groupe Run DMC s’engage à promouvoir la célèbre paire avec le titre My Adidas. La paire de basket devient un symbole de la street culture.

En France, le groupe de rap IAM l’évoque dans les paroles de Je danse le MIA  (1994) : « Stan Smith aux pieds, le regard froid ».  Au cinéma, c’est Mathieu Kassovitz qui la met en scène avec La Haine en 1995. Vincent Cassel, acteur dans le film, porte à ses pieds la mythique basket. Deux modèles d’Adidas, la Stan Smith et la Superstar sont prisées par le mouvement hip hop. Le rappeur français La Fouine évoque même la nostalgie autour de la basket dans le morceau Stan Smith en 2011.

Le retour de la Stan Smith

La France est l’un des pays où la basket se vend le mieux : près de 70 000 paires par an.

Pourtant en 2011, la marque cesse la commercialisation de la Stan Smith… Pour mieux revenir. Pourquoi ce choix ? Adidas l’a justifié en argumentant que cette chaussure ne se vendait qu’en France. Mais nous pouvons penser que la marque souhaitait créer du manque et de la nostalgie autour de la basket pour augmenter ses ventes dès son retour. En 2014, elle est de nouveau commercialisée.

Comme preuve de son succès, elle a été reprise par des marques de luxe comme Louis Vuitton et Marc Jacobs. Elle a fait l’objet de collaboration avec de célèbres créateurs et artistes comme Raf Simons et Pharrell Williams. La styliste anglaise Stella McCartney en a même créé un modèle vegan. La basket a ainsi fait l’objet de nombreuses transformations : scratch, talon, dessins, en daim, en couleurs pastelles, imprimés …

La basket a conquis pour son confort, ses traits classiques et son côté indémodables. Vendue à plus de 70 millions d’exemplaires, elle est l’une des paires de basket les plus connues et appréciée au monde. Et cet engouement semble parti pour durer.

 

A lire également : Les origines du Sacré Cœur sont particulièrement funestes…  

 

Sites :

Précédent

« X-files » est de retour sur nos écrans… En série d’animation !

Disney produit une adaptation de son attraction « Le Manoir hanté »

Suivant

Laisser un commentaire