Pourquoi le centre Pompidou va-t-il fermer ses portes pour 5 ans ?

On le savait déjà depuis quelques années. D’importants travaux sont prévus au centre Pompidou. La fermeture totale du site était prévue dès 2023. Cependant, la ministre de la Culture vient d’annoncer qu’elle repousse sa fermeture. En effet, Beaubourg fermera ses portes entre 2025 et 2030. Soit pendant 5 ans. Quels travaux seront effectués ? Quid des expositions, de la bibliothèque ou encore des collections ? On vous dit tout.

Des travaux nécessaires

D’abord, il faut rappeler ce qu’est Pompidou. C’est le musée national d’Art moderne et contemporain. Mais pas seulement, il abrite aussi la Bibliothèque publique d’information (BPI), un restaurant, des salles de conférence… C’est un lieu pluridisciplinaire. Il vise d’ailleurs à l’être encore plus. 

Pourquoi des travaux ? Déjà, parce que depuis son ouverture en 1977, il n’a pas été rénové. Aujourd’hui, le site nécessite des travaux d’entretien, mais aussi de désamiantage. Sans compter le besoin d’amélioration de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Ce sera donc une grande campagne de rénovation totale des espaces qui prendra place dès 2025. Cette rénovation permettra aussi à Beaubourg de devenir plus écoresponsable.

Des améliorations pour les visiteurs seront d’ailleurs apportées. Eh oui, il en faut. En effet, depuis son ouverture, le centre Pompidou a accueilli plus de 300 millions de visiteurs, comme le rappelle Rima Abdul Malak. Le président du lieu, Laurent Le Bon, a d’ailleurs évoqué ces nouveautés. D’abord, le parking pour les bus, inutilisé, va être utilisé pour agrandir le centre sur l’équivalent de 3 niveaux. Au rez-de-chaussée, un grand restaurant avec terrasse extérieure, des commerces et un espace pour les jeunes seront installés. La BPI devrait être agrandie et l’exposition des collections repensée, avec l’intégration de l’atelier de Brancusi comme point d’orgue. Enfin, le toit deviendra accessible pour le plus grand bonheur des amateurs de belles vues de Paris !

Le centre Pompidou continuera de vivre hors les murs

Durant les 5 années de travaux, tout sera fait pour que l’on n’oublie pas facilement le célèbre musée. En effet, ses expositions seront organisées dans les galeries nouvellement rénovées du Grand Palais (réouverture prévue pour 2024). Une partie des collections sera exposée au Louvre en dialogue avec les œuvres, certaines œuvres iront aussi au centre Pompidou-Metz, ou encore au palais de Tokyo. Autre annonce importante : les réserves de Beaubourg situées à Massy-Palaiseau ouvriront au public avec un parcours créé pour l’occasion.

Pas d’inquiétude pour les lecteurs assidus de la BPI, vous pourrez toujours vous y rendre. Mais sur un autre site. En effet, la bibliothèque va déménager dans le XIIe arrondissement le temps des travaux. C’est dans l’immeuble Lumière, proche de la Cour Saint-Emilion, que les lecteurs pourront se rendre. Ce qui ne manquera pas d’apporter une dynamique nouvelle à ce quartier commerçant.

Enfin, pour rajeunir le centre et aussi revenir à son concept originel pluridisciplinaire, un concours d’architecture est lancé. Il sera demandé de repenser les espaces originels, mais aussi de conquérir les nouveaux espaces acquis sous la Pizza Beaubourg par la fermeture des parkings. Renzo Piano, l’un des architectes du bâtiment originel, se placera en conseiller pour ce concours et la nouvelle organisation.

Finalement, le centre Pompidou, qui fêtera bientôt ses 50 ans, s’offre un lifting bien mérité. Cela permettra de le replacer dans la course face à ses jeunes concurrents, la Bourse de commerce – Collection Pinault et la fondation Louis-Vuitton. En attendant, le musée continue sa programmation jusqu’à l’été 2025. Entre autres, deux expositions blockbuster sont prévues pour 2024 : Brancusi, ainsi que Niki de Saint Phalle / Jean Tinguely / Pontus Hultén. En somme, Pompidou souhaite retrouver son surnom donné par Francis Ponge en 1977 : le moviment, contraction de monument et de mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile