PGW 2023 : Pourquoi « Le Crime de l’Orient-Express » est-il un projet très moderne ?

Lors de la Paris Games Week 2023, l’éditeur Microids était présent pour permettre la démonstration de ses nombreux titres. A cette occasion, nous avons pu tester Le Crime de l’Orient-Express et rencontrer Mathias Bugeon, le chef de produit du jeu. 

Le Crime de l’Orient-Express est certainement le roman le plus célèbre d’Agatha Christie. Ses reprises sont multiples, rendant l’œuvre complètement indémodable. En plus du film de Kenneth Branagh, il y avait eu autrefois une adaptation cinématographique de Sydney Lumet, mais aussi des bandes dessinées, des jeux de société et des jeux vidéo. Aujourd’hui encore, cette histoire de meurtre fascine. Pour rappel, il met en scène le célèbre Hercule Poirot traquant l’assassin de Samuel Ratchett dans l’Orient-Express, un train luxueux et bien réel. Mais cette affaire pourrait faire réviser la conception du Bien et du Mal chez le détective…

Une version moderne assez surprenante

Nous avons pu tester le titre à la Paris Games Week, après avoir découvert Tintin Reporter : Les Cigares du Pharaon. La première découverte est assez déroutante, puisque la vision ancienne d’Hercule Poirot n’est plus. Désormais, tout est très représentatif de notre époque.

Ce nouveau jeu représente un sérieux défi pour Microids. Comment réécrire une œuvre déjà maintes fois réadaptée et dont une grande partie des gens connaissent la fin ? Nous sommes partis à la rencontre de Mathias Bugeon, chef de produit de cette nouvelle version très surprenante du roman d’Agatha Christie.

C’est l’œuvre la plus emblématique d’Agatha Christie. Il y avait eu un jeu vidéo en 2006. Un point’n’click qui reproduisait très fidèlement le roman. Le défi était de réussir à moderniser la licence vingt-trois ans après, tout en respectant l’héritage de la romancière. Il faut réussir à surprendre les fans qui connaissent sur le bout des doigts l’œuvre, mais aussi à attirer ceux qui ne connaîtraient pas encore l’histoire et son célèbre plot twist.

Mathias Bugeon

Ainsi, cette nouvelle version made in Microids respire le XXIe siècle. La célèbre enquête dans l’Orient-Express ne se déroule plus dans les années 1930, mais bien de nos jours. La proposition est très osée, prenant la forme d’une adaptation très libre. Cependant, il ne fallait pas trahir l’œuvre originale. Et pour cela, l’éditeur a discuté régulièrement avec Agatha Christie Limited, une entreprise en Angleterre détenant les droits des œuvres de la romancière. Microids établit un partenariat depuis 2016, leur première création en duo étant Agatha Christie : The ABC Murders, sorti cette même année.

On travaille main dans la main avec les ayants droit. Nous collaborons ensemble afin de ne pas défigurer ou trahir l’héritage de l’auteure. Pour ce jeu, nous avons travaillé avec un nouveau studio de Microids : Microids Lyon. C’est leur premier jeu avec plusieurs vétérans ! Le Crime de l’Orient-Express est développé à Lyon depuis trois ans. Nous leurs avons soumis un dossier, une première vision de la modernisation de la licence. Selon nous, le plus pertinent était de transposer la licence de nos jours. Ainsi, l’enquête se déroule le 15 décembre 2023.

La direction artistique fait vraiment moderne ! Et le doublage français est très convaincant.

Un titre ambitieux et très différent des autres

Cette nouvelle version du Crime de l’Orient-Express prend des décisions très radicales. Fini le point’n’click et la vue isométrique des précédentes productions. La direction artistique, le décor, mais aussi le gameplay deviennent très modernes. Premier exemple : la caméra est placée derrière l’épaule de Poirot, élément indispensable d’une grande partie des titres d’aujourd’hui. Le jeu est également plus accessible et propose bien plus de possibilités dans son aspect enquête. Toutefois, contrairement à The London Case, un épisode découvert sur Switch et qui racontait une histoire complètement inédite, le titre garde les grandes lignes de l’intrigue. C’est plutôt dans son déroulement que le jeu devient très différent.

Nous avions déjà écrit des histoires inédites sur Hercule Poirot. The First Cases et The London Cases ont été créés par un studio écossais travaillant toujours avec les ayants droit d’Agatha Christie. Ils peuvent explorer la jeunesse du détective. C’est une autre forme de liberté prise. Nous voulions capitaliser sur une licence très forte, que tout le monde connaît. Nous voulions proposer une vraie gamme culturelle et la proposer à un nouveau public avec un pari osé. Comment est-elle perçue en termes de modernisation par le grand public de 2023 ? C’était un pari très risqué. Cette fois, nous sommes sur un type de jeu à la troisième personne. Il y avait une vraie vision sur la reconstruction et de modélisation de l’Orient-Express. Il fallait le retranscrire fidèlement, de ses wagons et compartiments luxueux en passant par les plats. C’est une bonne chose d’avoir deux propositions différentes du détective créé par Agatha Christie cette année.

La création du jeu n’est d’ailleurs pas anodine, avec le retour de l’Orient-Express, qui pourrait circuler à nouveau à partir de l’année prochaine ! En effet, 17 voitures originales du train datant des années 1920-1930 seront utilisées pour ce nouveau voyage allant de Paris à Vienne. Le célèbre train ayant fait son premier parcours le 4 octobre 1883 doit alors être rénové. Le train luxueux fête en effet ses 140 ans en cette année 2023. Le titre de Microids pourrait alors agir comme un hommage au célèbre moyen de transport.

Tout ceci est lié à l’occasion des 140 ans de l’Orient-Express. Hercule Poirot et les protagonistes font un voyage anniversaire du tout premier trajet. On s’est demandé comment se détacher de la figure classique d’Hercule Poirot. Nous avons fait des choix. Nous avons écouté les fans. Certains étaient très ravis de cette direction moderne. D’autres étaient un peu plus craintifs. Mais nous avons eu de très bons retours.

Passé et présent s’entremêlent

Microids propose une relecture très ambitieuse, avec la création d’un personnage inédit afin d’explorer davantage des nouvelles zones de l’intrigue. Il se dégage donc une véritable volonté de jouer entre le passé et le présent, tout en permettant des approches osées.

 L’ajout d’un deuxième protagoniste, Joanna Locke, une détective en charge de l’enquête sur l’enlèvement de la petite Daisy des années plus tôt. C’est assez survolé dans le film récent. Nous avons eu l’idée par l’intermédiaire de flash-backs jouables d’approfondir ce moment dans lequel on revient à l’affaire visant la famille de Daisy Armstrong. Montrer comment remonter la piste jusqu’à Ratchett.

Il faut savoir que le plot-twist est assez connu, bien que certains ne le connaissent pas encore. Après ce fameux plot-twist, il y a encore des heures de jeu. D’autres enquêtes arrivent après, d’autres rebondissements pour surprendre les fans de la licence. Le corps de l’enquête se passe dans le train, mais nous voulions surprendre afin que ce ne soit pas juste un huis clos dans un train. Il y a des flash-backs, de nouvelles enquêtes, de nouvelles destinations.

Joanna Locke, personnage inédit chargé d’enquêter sur la disparition de Daisy Armstrong…

Mathias Bugeon insiste, tout en parlant de la passion autour du jeu, sur l’intérêt principal qui était de surprendre les fans en proposant des éléments nouveaux, sans jamais vouloir les trahir.

Nous voulions vraiment surprendre les fans les plus assidus de la licence.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela semble réussi, puisque la modernité d’une œuvre très connue pourrait lui permettre de la redécouvrir comme la toute première fois. Le Crime de l’Orient-Express est disponible depuis le 19 octobre 2023 sur Switch, PS4, PS5, Xbox Series, Xbox One et PC.

Bande-annonce Le Crime de l’Orient-Express

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile