Mario Molina : le scientifique qui a découvert les risques liés à la couche d’ozone

Reconnu pour ses recherches sur la décomposition de la couche d’ozone sur Terre et pour avoir obtenu le prix Nobel de chimie en 1995, Mario Molina aurait fêté ses 80 ans ce 19 mars 2023. 

Doodle Google rend aujourd’hui hommage à ce grand scientifique, qui a découvert la menace que représente la dégradation de la couche d’ozone.

Mario José Molina Henriquez, plus connu sous le nom de Mario José Molina, est né le 19 mars 1943 à Mexico et est mort le 7 octobre 2020 dans la même ville. Ce chimiste mexicain est principalement connu pour sa découverte, en 1974, de l’élargissement de la couche d’ozone dans l’atmosphère à cause  des chlorofluorocarbones (CFC), que l’on peut retrouver (entre autres) dans des produits en aérosol comme la peinture ou le déodorant… Cet appauvrissement de l’ozone met en danger la Terre, car il est un bouclier et nous protège contre les rayons les plus nocifs émis par le Soleil.

Ancien étudiant en chimie physique à l’université de Berkeley en Californie (États-Unis), cette découverte a été une étape très importante dans la carrière de chimiste de Mario J. Molina. Il reçut d’ailleurs, en 1995, le prix Nobel de chimie. Il devint alors l’un des chimistes les plus reconnus dans le monde, notamment dans son pays d’origine, le Mexique.   

Paul Cruzten et Franck Sherwood Rowland : les collaborateurs de Mario Molina 

Paul Cruzten (1933-2021), météorologue néerlandais et Franck Sherwood Rowland (1927-2012) chimiste américain, ont tous les deux fait partie de cette grande révolution atmosphérique aux côtés de Mario J. Molina. Ils ont d’ailleurs reçu tous les trois le prix Nobel de chimie en 1995, grâce à leurs recherches sur les chlorofluorocarbures.

Ces trois scientifiques furent alors rapidement considérés comme des précurseurs concernant l’alerte climatique et sur les conséquences que peuvent provoquer les activités humaines sur l’ozone. Ces travaux ont fait très forte impression auprès de la communauté scientifique internationale et ont fait prendre conscience des dangers qui pèsent sur l’humanité…

Aujourd’hui, les effets du dérèglement climatiques se font de plus en plus ressentir. Si l’on prend du recul (comme nous l’avons fait dans ce dossier consacré au sujet), on peut se rendre compte que les risques sont connus depuis de très nombreuses années. Mais Mario Molina fut un des premiers au monde à tirer la sonnette d’alarme. 

Sources : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile