Les fêtes de Bayonne, qu’est-ce que c’est ?

Les fêtes de Bayonne, qu'est-ce que c'est ? - Cultea

La France regorge de fêtes populaires. Du nord au sud, du carnaval de Dunkerque aux férias de Nîmes, on se réunit pour faire la fête. Mais quelles sont les origines des plus grandes festivités de France, les fêtes de Bayonne ?

Origines des fêtes de Bayonne

Le sud connaît des fêtes de villages depuis toujours. Cependant, c’est en 1932 que sont créées les fêtes de Bayonne sur le mode de la tradition des fêtes de Saint-Fermin à Pampelune dans le Pays Basque espagnol. Celles-ci datent du Moyen Âge et sont aujourd’hui considérées comme la troisième plus grande célébration populaire locale du monde. En 1932 donc, des rugbymen de l’Aviron Bayonnais, plus grand club de Bayonne, importent les fêtes de Pampelune dans leur ville. Le but est alors de recréer l’ambiance de la ville espagnole à Bayonne.

Le groupe de rugbymen organise ainsi des courses de vaches, des parties de pelote basque, des concerts et des tours de quartier dans le petit Bayonne. Soutenues par le comité des fêtes de la ville, les premières « grandes fêtes d’été » accompagnent les célébrations de la fête nationale. On les célèbre alors du 13 au 17 juillet. On peut aussi voir du théâtre en plein air, des expositions florales et participer à un grand bal lors de cette première édition.

 Fêtes de Bayonne 1932 - Cultea
Fêtes de Bayonne 1932

Évolutions

Comme à Pampelune, les « festayres » – les participants aux férias – se vêtent de blanc avec une ceinture et un foulard rouges. Mais ces couleurs fluctuent avec le temps et selon la sensibilité de chacun. Certains préfèrent ainsi les détails bleus, en référence aux ouvriers et aux couleurs de l’Aviron Bayonnais. D’autres arborent parfois même du vert.

Depuis 1987, la tradition veut que les fêtes se fassent au rythme du roi Léon, personnage fictif et mascotte de l’événement. Celui-ci se « réveille » tous les jours à midi avant de se montrer au balcon de l’hôtel de ville devant une nuée de tee-shirts blancs. Deux événements viennent également encadrer les fêtes, à savoir le lancer de clef de la ville au premier soir, initié en 1947, et le feu d’artifice de clôture. Initialement effectué par le maire, le lancer est généralement assuré par une célébrité. Johnny Hallyday, Mireille Mathieu et Yannick Noah par exemple se sont déjà prêtés à l’exercice.

Les fêtes se tiennent tous les ans depuis leur création, sauf bien sûr entre 1940 et 1945, ainsi qu’en 2020 et 2021.

Les fêtes de nos jours

Aujourd’hui, on peut voir déambuler des bandas – fanfares ambulantes – et assister à des danses traditionnelles à différents endroits de la ville. Trois défilés sont également au programme. L’un est dédié aux six Géants de la cour du roi Léon. Un autre est composé d’une immense troupe de musiciens qui traverse la ville. Le troisième défile le soir et il s’agit d’un défilé de chars : c’est le « corso lumineux ».

D’autres activités plus controversées ont également lieu, comme les courses de vaches et les corridas. L’une des corridas se fait à cheval, tandis qu’une autre se fait classiquement à terre. Les courses de vaches représentent quant à elles un certain danger, puisque les participants peuvent évidemment se faire chahuter par les bovins. D’autres préfèrent simplement assister à ce spectacle depuis les gradins.

Corrida des fêtes de Bayonne - Cultea

Le dimanche, la messe des bandas se tient au sein de l’église Saint-André, permettant aux fanfares ambulantes de jouer dans l’édifice.

Les fêtes de Bayonne, qui ont beaucoup évolué du fait de l’affluence toujours plus massive, ont tout de même su garder leur folklore. Cette année, les festivités (qui célèbrent leur 90e anniversaire !) se déroulent du 27 au 31 juillet.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile