Le « Thalassotitan atrox » : un prédateur redoutable

Le "Thalassotitan atrox" : un prédateur redoutable

Le Thalassotitan atrox est une espèce de mosasaure découverte grâce à des fossiles très bien préservés, dans la province de Khouribga au Maroc.

C’est une équipe internationale, réunissant des chercheurs français, anglais, espagnols et marocains, qui a découvert ces fossiles. Thalassotitan atrox provient du grec Thalassa (mer), titan (géant) et atrox, (cruel, impitoyable). L’espèce fut probablement au sommet de la chaîne alimentaire il y a environ 66 millions d’années. Cet animal de la fin du Crétacé faisait partie de la famille assez peu connue des mosasaures. Les reptiles marins de cette famille atteignaient des tailles qui flirtaient avec les 18 mètres.

Des caractéristiques monstrueuses

Le muséum national d’Histoire naturelle le décrit ainsi :

« Il s’agissait d’un mosasaure au museau court et large avec des dents massives et coniques, comme celles des orques modernes. Imposant, ce méga-prédateur avait un énorme crâne de 1,4 mètre et un corps mesurant près de 12 mètres de long. Soit deux fois la taille maximale d’un grand requin blanc… »

Le "Thalassotitan atrox" : un prédateur redoutable - Cultea

On pouvait retrouver, dans les mers, les mosasaures, une “superfamille“ de reptiles marins. Ils vivaient pendant la période du Crétacé supérieur, une période située entre 100 millions et 60 millions d’années avant notre ère.

Cette découverte montre combien l’espèce était redoutable. Ce méga-prédateur marin se caractérise par sa grande taille, un crâne large, des mâchoires massives et une kinésie crânienne réduite. Ces caractéristiques suggèrent qu’il était très adapté au carnivore.

Les chercheurs ont trouvé des fossiles montrant des restes de dents présentant des signes d’usure et des dommages importants. Ces découvertes suggèrent que l’animal avait un régime alimentaire constitué de grands poissons et d’autres vertébrés, dont les carcasses endommageaient grandement ses dents.

Le "Thalassotitan atrox" : un prédateur redoutable - Cultea

Pour confirmer cela, les paléontologues ont également découvert à proximité de nombreux restes de fossiles de vertébrés marins détériorés par des acides, probablement issus de la digestion d’un prédateur.

Et parmi ces restes, les chercheurs ont identifié des grands poissons et une tortue de mer géante. Ils ont trouvé également le reste d’une tête d’un plésiosaure d’un demi-mètre de long, et les mâchoires d’au moins trois espèces différentes de petits mosasaures.

Il y a environ 66 millions d’années, la chute d’une météorite dans l’actuel Mexique a causé la fin de cette espèce. Le bouleversement résultant de l’impact a mis fin au règne des dinosaures et a permis le développement des mammifères.

 

Sources :

 

Pour nous suivre sur Facebook – Cultea

One Reply to “Le « Thalassotitan atrox » : un prédateur redoutable”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile