La vérité sur la culotte du bon roi Dagobert !

La vérité sur la culotte du bon roi Dagobert ! - Cultea

Chantée par tous les enfants de maternelle et de primaire, la chanson sur le Roi Dagobert n’est pas vraiment ce que l’on imagine. Roi apprécié, la comptine peu flatteuse a été écrite en contestation d’un autre roi !

Le roi Dagobert

Né entre 600 et 605, Dagobert se voit très vite confier une couronne. Clotaire II, son père, lui donne en 623 la couronne d’Austrasie. Six ans après, ce dernier meurt. Dagobert devient alors roi de Neustrie. Quatre ans après, en 632, c’est son frère Charibert qui décède. Celui-ci gouvernait une partie de l’Aquitaine et du Languedoc. Dagobert devient alors l’unique roi des Francs. Pour en être bien sûr, il fait assassiner le fils de son frère.

Accompagné de saint Éloi, lui aussi nommé dans la fameuse musique, il jette les bases d’un gouvernement solide. Notamment, il favorise l’essor des grands principes de la féodalité et des monastères. Durant son règne, il forge un État puissant et fait de Paris sa capitale. C’est lui qui fondera la basilique de Saint-Denis.

Dagobert, roi des Francs - Cultea
Dagobert, roi des Francs.

Très diplomate, le bon roi Dagobert n’est pas celui qui fera le plus la guerre. On dit qu’il préfère la paix à la guerre et qu’il est un fin négociateur. Durant son pouvoir, il fera reconnaître son autorité aux Saxons, Gascons et Bretons. Il empêche la division du royaume des Francs.

La rumeur sur le roi

Mais alors, d’où vient cette rumeur ? La rumeur dit que ce roi est très distrait, qu’il met son pantalon (qu’on appelait « culotte » auparavant) du mauvais sens. Wulfran de Strasbourg, un écrivain du VIIIe siècle, écrira même que le roi était myope. Ainsi, il était très maladroit et se prenait les pieds dans le tapis. Une information qui aurait sûrement fait rire Dagobert, lui qui aimait se tourner en dérision.

La chanson a droit à 23 couplets ! Cette dernière n’a cessé d’être retouchée avec le temps. Les générations se la sont réappropriée. On pense alors à la version de Charles Trenet. D’autres existent, comme celles de Colette Renard ou Charles Péguy. Cependant, la chanson visait à son origine un autre roi !

Le Bon Roi Dagobert par Charles Trenet

Une chanson destinée à Louis XVI !

En réalité, cette chanson est destinée au roi Louis XVI ! C’est une chanson qui était chantée par le peuple avant la Révolution française. Elle se moque du roi et de tous ceux qui l’entourent. En effet, Louis XVI aurait été une vraie personne distraite. Ce que n’était finalement peut-être pas le roi Dagobert.

La censure, à l’époque de Louis XVI, était très dure et stricte. Ainsi, afin de ne pas subir la censure, le nom de Louis XVI n’apparaît à aucun moment. Il a été remplacé par celui d’un roi que peu à cette époque connaissaient : le roi Dagobert. Les révolutionnaires pouvaient la chanter, la signification étant claire, et ne pas finir en prison.

Le roi Louis XVI, mort guillotiné en 1793 - Cultea
Le roi Louis XVI, mort guillotiné en 1793.

Dans cette chanson, on se moque alors de la gourmandise à outrance de Louis XVI : « Le bon roi Dagobert, Mangeait en glouton du dessert ». Tous les travers du roi, qui finira guillotiné, y passent. On souligne son penchant alcoolique, benêt, le fait qu’il soit un mauvais catholique. C’est aussi un mauvais mari qui dirige très mal les armées et gère mal les comptes. Que de défauts !

Au fil du temps, la même chanson sera utilisée afin de critiquer Napoléon III. En pleine Révolution française, quelques sans-culottes ont créé une chanson qui traversera les générations. Et cela pour le plus grand malheur du bon roi Dagobert !

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.