« Heureux les Orphelins » : Toujours trouver les mots ! [Festival d’Avignon Off 2023]

"Heureux les Orphelins" : Toujours trouver les mots ! [Festival d'Avignon Off 2023]

Rares sont les oeuvres à remettre en question la puissance et la valeur de la parole. Heureux les Orphelins en fait son thème et propose un spectacle très intéressant du Festival d’Avignon. 

Résumé : Ce soir, Electre retrouve son frère Oreste mais l’ombre de leur mère plongée dans le coma plane sur leurs retrouvailles. Cette nuit, Electre va tenter de faire la lumière sur la disparition de leur père, tandis qu’Oreste estompera l’échec de son ministre sur les pesticides avec des éléments de langage. Demain, ce sera le moment de faire éclater la vérité en opposant les mots qui révèlent au silence qui tue.

Heureux les Orphelins

Heureux les Orphelins revisite un texte très connu : Electre de Jean Giraudoux. Le public suit toujours l’histoire d’un frère et d’une sœur voulant connaître la vérité sur la mort de leur père Agamemnon, propriétaire du restaurant l’Argos. Pourtant, le récit est grandement transformé. Il devient plus moderne et se développe de nos jours à travers deux points de vue. Ce qui peut être déroutant se trouve dans le mélange des dialogues, jouant sur le modernisme et le classique. Un concept curieux mais qui interroge à deux sur la force des mots et du langage.

Heureux les Orphelins choisit minutieusement les mots. Chacune des significations d’un terme peut servir selon la situation. Les mots peuvent être vecteurs de manipulation, une arme puissante. Trouver les mots, c’est obtenir du pouvoir. Le poète André Breton écrivait : « Par un mot tout est sauvé, par un mot tout est perdu » c’est peut-être ce qui correspond le mieux pour définir les intrigues de Heureux les Orphelins.

D’un côté, Electre cherche la force de la parole pour confronter sa mère. De l’autre, son frère cherche à empêcher un ministre de répandre des pesticides en modifiant son discours. La mort est omniprésente dans cette œuvre avignonnaise et elle entoure grandement les personnages qui doivent résoudre les non-dits et les conflits par la force de la parole. S’il arrive qu’on se perde entre toutes les temporalités, on apprécie énormément le miroir tendu sur chacun des personnages qui cherchent tant bien que mal à communiquer.

Heureux les Orphelins s’imprègne de son propre style tout en conservant les valeurs des écrits de Giraudoux. Un exercice de style plaisant à découvrir au Festival d’Avignon Off 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *