Des paléontologues ont identifié un mégaraptor à partir d’ossements

Des paléontologues ont identifié un mégaraptor à partir d'ossements

En 2019, des archéologues découvrent des ossements dans la région de Santa Cruz, en Argentine. À l’époque, ils ignorent à quel type de dinosaure ces ossements appartiennent. Récemment, la réponse a enfin été révélée : les ossements appartenaient à un mégaraptor. L’animal, qui mesurait près de dix mètres de long pour environ six tonnes, est ainsi le plus grand mégaraptor découvert à ce jour.

Fiche technique du mégaraptor

Le mégaraptor faisait partie du genre des Megaraptora, des dinosaures théropodes. Son nom scientifique est Maip macrothorax.

Ce dernier vivait au cours du Crétacé supérieur. Il fréquentait l’Asie, l’Australie et l’Amérique du Sud. Surnommé « le voleur géant », il fait partie des principaux prédateurs craints dans le monde des dinosaures, tout comme le tyrannosaure ou encore le mégalosaure, même s’ils n’ont pas vécu à la même période.

Le mégaraptor se caractérise par les traits physiques et corporels suivants : il dispose d’un crâne allongé, accompagné de dents courtes et fortement incurvées. Son squelette est hautement pneumatique. Ses bras sont assez longs et se terminent par des griffes acérées, qui pouvaient mesurer 30 cm de long.

Un dinosaure à la taille exceptionnelle

Au début, les paléontologues ignoraient à quel type de dinosaure ils avaient affaire. Les grandes griffes pouvaient potentiellement faire penser à un thérizinosaurus. Mais on remarqua qu’elles étaient trop petites et que ce dinosaure vivait principalement en Asie au cours du Crétacé. Après, rien n’empêchait sa présence en Argentine, mais les paléontologues en doutaient fortement.

Le paléontologue argentin Fernando Novas compare les os fossilisés de Maip macrothorax - Cultea
Le paléontologue argentin Fernando Novas compare les os fossilisés de Maip macrothorax (source : HuffPost)

Puis, les autres découvertes ont permis d’établir l’identité du dinosaure. Ils ont analysé les vertèbres, les côtes, les morceaux de hanche, ainsi que les bras et la queue. Et là, plus aucun doute possible pour Mauro Aranciaga, un paléontologue de 29 ans, qui raconte à l’AFP :

« Lorsque j’ai soulevé la vertèbre, j’ai vu qu’elle avait les caractéristiques d’un mégaraptor. Cela a vraiment été une énorme émotion, je voyais une vertèbre géante et cela voulait dire que nous avions affaire à un mégaraptor géant. »

Des propos validés par Fernando Novas, le directeur du Laboratoire d’Anatomie comparée au Museum de sciences naturelles d’Argentine. Il explique que, grâce aux analyses effectuées, la réponse n’a jamais semblé aussi claire : il s’agissait bien d’un mégaraptor, mais d’un mégaraptor à la taille imposante :

« C’était un animal de grande taille, d’après les mesures et les comparaisons que nous avons faites. Il s’agit en outre d’un des derniers megaraptors à avoir habité la planète avant l’extinction des dinosaures, il y a environ 66 millions d’années. »

Sur la base de leurs analyses, détaillées dans la revue Nature, les chercheurs ont donc conclu que le nouveau dinosaure mesurait approximativement entre neuf et dix mètres de long et pesait environ six tonnes. Ces données font alors de lui le plus grand mégaraptor découvert à ce jour. Véritable chef de son écosystème et terrible prédateur, on comprend pourquoi Maip macrothorax signifie « l’ombre de la mort ».

Les os, rappelle Fernando Novas, ont été découverts dans un gisement de fossiles, qui s’avère être l’un des plus importants du continent sud-américain. D’autres découvertes suivront peut-être ?

 

Sources :

One Reply to “Des paléontologues ont identifié un mégaraptor à partir d’ossements”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.