Comment fonctionnait le télégraphe, l’ancêtre de nos smartphones ?

Comment fonctionnait le télégraphe, l'ancêtre de nos smartphones ?

Le télégraphe était un outil utilisé pour transmettre des messages sur de longues distances. Il a connu une évolution assez importante, mais fut une avancée spectaculaire du monde de la communication. Penchons-nous un peu sur son histoire.

Les ancêtres du télégraphe

Les moyens de communication au fil des siècles ont beaucoup varié. Comme l’utilisation de la fumée chez les indiens d’Amérique ainsi que l’utilisation de torches durant l’époque Antique. C’est depuis l’Antiquité que des systèmes de communication aériens ont voulu être mis en place. Comme par exemple chez les romains, qui ont développé des tours de communication, notamment la Tour Magne situé à Nîmes. Une Tour favorisant d’ailleurs l’émergence d’un réseau télégraphique sur une grande partie du continent européen.

Par la suite, au XIX siècle, de nombreux essais sont réalisés par le physicien Guillaume Amontons ainsi que Robert Hooke. Un système alphabétique fut réalisé par Charles-François Dupuis en 1788. Des essais qui ont amenés à la découverte des télégraphes les plus importants de l’histoire.

Le télégraphe optique de Claude Chappe

Des premiers essais compliqués

Claude Chappe est un inventeur français du XVIII siècle. Il s’est intéressé à trouver un moyen de transmettre des informations sur des longues distances. Il décida, contrairement aux exemples cités précédemment, de développer un télégraphe optique.

Il réalise des premiers essais en utilisant un système de cadran à deux positions. Pour ensuite présenter celle-ci devant l’Assemblée Nationale en 1792 en rendant hommage à la Révolution. Il réalise une deuxième expérience dans la propriété de Lepeletier, un homme politique français. Cependant, sous le feu des critiques des habitants qui présument une tentative d’espionnage, il doit alors détruire son « tachygraphe ».

Le télégraphe de Chappe

Une expérience qui a finalement eu du succès

L’inventeur français ne lâche cependant pas l’affaire ! devant Lakanal, Daunou et Arbogast, il décide de présenter son projet le 12 juillet 1793 lors d’une Convention. Il réalise une expérience entre Paris et Saint-Martin-du-Tertre. Succès garanti puisque son télégraphe lui vaut la distinction « d’ingénieur télégraphe ». Amenant  en 1793 à de grands travaux d’édification d’une ligne de réseau entre Lille et Paris en faveur de l’armée.

Plus tard, d’autre ligne se développeront comme Paris-Brest, Paris-Marseille jusqu’en Italie à Milan ou Venise. La ligne Paris-Lille devint active dès 1794. Et le 15 août de la même année, la première dépêche fut transmise.

Une machine qui a ses limites.

Malgré l’importance de la trouvaille de Chappe, son invention avait également des points négatifs importants. Cet objet ne pouvait pas être protégé du mauvais temps et ne fonctionnait donc pas en cas de brouillard ou de pluie. D’ailleurs, son utilisation la nuit était impossible. C’est dans cet optique qu’un nouveau télégraphe fut développé.

Le télégraphe électrique : un tournant dans le monde de la communication

Le télégraphe de Cooke et Wheatstone

De retour de d’Inde, William Cooke décide avec l’aide de Charles Wheatstone de modifier et de faciliter l’utilisation d’une invention découverte lors de son expédition : le télégraphe de Schilling. Il cherche alors à simplifier ce télégraphe électrique.

Après avoir proposé un télégraphe utilisant un système de 60 codes jugés trop complexe, ils décidèrent de déposer un brevet pour une autre machine. Ce nouveau télégraphe fonctionne avec un système d’aiguilles aimantées qui se déplacent sur un tableau, selon la lettre de l’alphabet voulue. Sur le brevet est inscrite la mention « 5 aiguilles ». Cependant, on peut utiliser le nombre que l’on veut selon l’usage voulu.

Le télégraphe de Cooke et Wheatstone

C’est le premier télégraphe électrique à 4 aiguilles en service qui va être installé et expérimenté entre Euston et Camden Town à Londres en mai 1837.  Par contre, il faudra attendre 1838, lors de sa mise en service entre les gares de Paddington à Londres et West Drayton pour que leur invention ait le succès escompté. Il fut rapidement démocratisé dans tout l’Europe, notamment dans le contexte de Révolution industrielle.

Le télégraphe de Samuel Morse

Samuel Morse est un scientifique américain, qui contrairement aux deux autres inventeurs, décida de développer un télégraphe électrique qui marchait en convertissant les impulsions rapides du courant électrique en message. Ceci fut le début de la création du code Morse. Malheureusement son invention fut un vrai échec et parvint pas à convaincre facilement le Congrès américain, ni le marché des télégraphes…

Retournement de situation en 1850, lorsque celui-ci se développe en Europe. Notamment en France, sous l’ordre de Napoléon III. Ce fut aussi le cas dans d’autres pays européen comme en Autriche, en Allemagne ou en Angleterre.

L’Aïeux du téléphone portable et des sms aura permis de révolutionner la transmission des informations sur des longues distances. Il aura également connu de nombreuses formes et fut rapidement mis à profit de l’ère industrielle ainsi que de l’armée. Il eu d’ailleurs un rôle prépondérant lors de la Seconde Guerre Mondiale…

 

A lire également : Le 15 août 1977, la Terre recevait un message étrange du ciel… Le « Signal Wow » ! 

 

Sources :

 

 

4 Replies to “Comment fonctionnait le télégraphe, l’ancêtre de nos smartphones ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.