« Baten Kaitos Remaster » : un chef-d’œuvre qui perd de son aura sur Switch ! [TEST]

C’est l’un des plus grands RPG qui fait son retour et il peut enfin être découvert par tous les joueurs. Baten Kaitos I & II Remaster est enfin disponible sur Nintendo Switch. Malheureusement, le chef-d’œuvre perd de sa superbe dans ce portage…

Nota Bene : Baten Kaitos et Baten Kaitos Origins sont des jeux sortis sur Gamecube. Nous ne reviendrons pas sur le contenu du titre, mais bien sur ses performances et les suppléments apportés à ce remaster sur Switch, comme nous l’avions fait notamment pour Red Dead Redemption.

La Nintendo Switch propose une nouvelle madeleine de Proust avec Baten Kaitos : Les Ailes Eternelles et l’Océan Perdu. Ce chef-d’œuvre du RPG japonais, dont les affrontements se font avec des cartes (non, ce n’est pas Yu-Gi-Oh!), est très vite devenu l’un des titres rétrogaming les plus recherchés. Avec son univers extraordinaire encore aujourd’hui, sa durée de vie phénoménale et ses personnages attachants, Baten Kaitos est resté longtemps une référence sous-estimée. C’est donc un véritable plaisir que de voir arriver une version remastered sur Switch. En une seule cartouche, le deuxième volet Baten Kaitos Origins est également inclus.

Un remaster assez paresseux !

Toutefois, la réalité rattrape la sensation de nostalgie lors de ce test. Malheureusement, ce portage ne rend pas vraiment honneur aux jeux originaux.

  • Cette version remasterisée alterne souvent entre le 30 FPS et le 60 FPS. Ce qui signifie que le jeu saccade assez régulièrement. Fait assez rare, mais important à souligner ! Les chutes de framerate sont assez impressionnantes lors de certains affrontements.
  • Le jeu est intégralement en version japonaise, avec sous-titres français, à l’exception de l’introduction qui est en anglais. La traduction française est également modifiée par rapport au jeu original sur Gamecube.
  • Les graphismes proposés par la version Switch sont légèrement supérieurs à la version d’origine. En mode portable, le rendu est très correct. En revanche, certains menus se sont affichés en 4/3, comme s’ils n’avaient pas été retravaillés.
  • Ce n’est clairement pas aussi impressionnant que le travail graphique de Metroid Prime Remastered.
  • Comme tout RPG de l’époque, il existait des transitions pour passer d’un écran à l’autre. On ne sait pas si leur rendu a un bug ou si elles sont mal codées…
  • Nous avons constaté plusieurs bugs sonores.
  • On ne se souvenait pas à quel point le jeu était lent !

Notons aussi une énorme déception à propos de Baten Kaitos Origins, qui ne bénéficie nullement d’un travail de traduction. Le jeu est intégralement en anglais. Le titre étant inédit en France, des sous-titres n’auraient pas été de refus. De plus, pourquoi un tel changement de langue entre les deux jeux ?

Des améliorations pour l’accessibilité

Malgré cette paresse graphique du remaster, Baten Kaitos : Les Ailes éternelles et l’Océan perdu et Origins contiennent des améliorations permettant de se simplifier énormément le jeu et de le rendre bien plus accessible pour tout le monde.

  • Il est possible d’empêcher toute rencontre au cours du jeu et ainsi d’éviter les combats.
  • Chaque attaque portée par le joueur sera obligatoirement un coup fatal !
  • La vitesse de jeu peut être augmentée de 100, 200 ou 300 %, mais cela devient assez illisible.
  • Il en est de même pour la vitesse des combats, qui sont assez lents en général.
  • Il est possible de régler des résultats simplifiés.
  • Enfin, des combats automatiques peuvent être déclenchés ou non.

Baten Kaitos Remaster permet enfin de redonner vie à une saga légendaire du RPG, mais son portage est très faible. Le chef-d’œuvre ne perd pas son âme, mais il n’a quand même pas eu le traitement qu’il méritait pour son retour sur Nintendo Switch. 

Bande-annonce Baten Kaitos I & II Remaster

Pour nous suivre sur Facebook – Cultea 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile