GVMMV dévoile son amour en musique avec « Peu importe »

| | ,

GVMMV est de retour avec une nouvelle vidéo qui nous a bien plu. Voici Peu importe, un original hymne électro-pop aux paroles engagées pour la cause LGBT et la tolérance. Ce titre est à découvrir sur l’EP ADN !

GVMMV, ça se lit Gamma, et c’est le nom choisi par la musicienne Marie Claverie pour se dévoiler sans fard et avec un immense talent mélodique. Marie a choisi GVMMV comme nom d’artiste en référence aux rayons Gamma. Un phénomène de désintégration d’un atome qui provoque des faisceaux très lumineux, à l’image d’une lumière qui sort du chaos. C’est aussi l’origine de la gamme, faisant écho au lien qu’a l’artiste avec le violoncelle et ses débuts dans la musique.

Cette musicienne cherche dans sa musique à exprimer ses émotions les plus profondes. Son premier titre s’appelait Dernier voyage et évoquait la disparition de son père. Ce nouvel extrait, Peu importe, est un titre dédié à sa femme et un hymne à la tolérance envers les couples gay, mais plus généralement tous les couples, quelles que soient leur race, leur couleur, leur religion. Sur l’EP ADN, il y a quatre autres titres que l’on peut déjà écouter sur Spotify ou Deezer. Ce premier EP électro-pop est inspiré par Kavinsky, Christine and the Queens ou encore Etienne Daho. L’EP se compose de 6 titres, dont 4 en français et 2 en anglais. Parmi eux, Dernier voyage, À l’envers, ADN, By the Railroad, Dark Passenger et enfin Peu importe, le titre qui accompagne la sortie de l’EP.

GVMM, ADN - Cultea
GVMMV – ADN

Elle fait le grand écart entre la variété, la dance, et l’électro pointue, voire même l’italo-disco… GVMMV s’affirme ainsi comme une musicienne libre, sans œillères. Avec une mère musicienne et professeure au CNSM, Marie s’est très vite rendue compte que la musique était un art dans lequel elle pouvait se sentir libre. Après avoir pratiqué le violoncelle pendant plus de 12 ans, elle trouve aujourd’hui sa voie en tant qu’auteure et interprète.

Nous vous invitons donc vivement à découvrir l’EP de GVMMV, avec dès à présent ce premier extrait, Peu importe.

Peu importe – GVMMV

Précédent

Qui était Malik Oussekine, symbole des violences policières ?

Quand la « presse des tranchées » permettait de voir la guerre différemment

Suivant

Laisser un commentaire