Edgär sort le puissant single « Dictators » avant l’album

| | ,

Edgär, le duo électro pop d’Amiens, dévoile enfin son premier album. Il s’appellera Secret et sortira le 1er avril 2022. En premier extrait, voici le clip de Dictators à découvrir sur Cultea, une vidéo bien marrante qui nous a mis de bonne humeur. Essayez, c’est contagieux !

Le duo français Edgär, formé par Antoine Brun et Ronan Mézière, s’inscrit dans une longue tradition de pop électronique britannique, qui aime s’élever vers des petits sommets d’émotion. Edgär suggère le rêve comme dernier refuge aux agitations de la vie devenues trop étouffantes. Une chanson pour extérioriser chaque raz-de-marée émotionnel. Air, Alb, Alt-J… la liste des références musicales est longue. Les secrets qu’Edgär nous livre sont d’ordinaire cachés au fond du cœur. Dans cette mélancolie ambiante, la confidence rassure. Elle permet l’introspection et laisse éclater les peurs. C’est alors que sa musique prend sens, les deux voix s’entremêlent, puisent leurs forces l’une dans l’autre pour faire face à la réalité d’un monde trop souvent oppressant.

Edgär - Dictators (Official music video)
Edgär – Dictators (Official music video)

Ronan et Antoine reviennent avec Dictators, un morceau aux arrangements 100 % électro. Celui-ci annonce leur premier album, Secret, qui sortira le 1er avril 2022. Dans ce nouveau single, Edgär oppose la douceur d’un monde intérieur à la violence du monde extérieur. Perdu mais protégé dans son introspection, le duo décide de détourner le regard du monde réel pour ne pas voir qu’il brûle.

Cette dualité est parsemée tout au long du morceau. La pop atmosphérique des couplets laisse place à un pattern de basse surpuissant sur les refrains, le tout emmené par deux voix en harmonies. Un morceau électro pop aussi violent que dansant ! Dans son nouveau clip qui nous emmène sur les plages du Nord de la France, Edgär lâche prise. Le duo se change en peluche géante et dansante pour contrebalancer la morosité de notre époque.

Sur les vestiges du passé, les artistes choisissent de prôner la complicité et la fraternité. Edgär n’a pas changé la face du monde, mais pendant 3 minutes et 40 secondes, il nous aura mis de bonne humeur.

Le clip de Dictators d’Edgär

 

Précédent

Les freak shows : exposer des humains

Victorine Meurent, peintre et modèle du 19ème siècle

Suivant

Laisser un commentaire