Site icon Cultea

Connaissez vous la Pythie de Delphes, oracle d’Apollon ?

Ses prophéties ont marqué les VIIe et VIe siècles avant Jésus Christ. Il s’agit de la Pythie, qui était l’intermédiaire du dieu Apollon avec les hommes en Grèce antique. Retour sur son histoire. 

Qu’est ce que la Pythie ?

La Pythie est l’oracle d’Apollon, dieu des Arts et de la divination. Quand nous parlons d’oracle, nous parlons d’ici de la personne à travers laquelle un dieu communiquerait avec les hommes. Mais un oracle peut aussi définir la réponse donnée par le dieu à ceux qui sont venus l’interroger, ainsi que le lieu sacré où les hommes se rendaient pour consulter un dieu.

La Pythie connaissait (selon les croyants) l’avenir, puisque son rôle était de dialoguer avec le dieu Apollon. Elle s’exprimait donc au nom de son Dieu. Delphes est une ville qui se situe sur le flanc du Mont Parnasse (qui a inspiré le nom du quartier parisien), en Phocide, une région montagneuse de la Grèce centrale. De nombreux visiteurs se déplaçaient à Delphes, à la rencontre de la Pythie. Cette dernière répondait alors à leurs questions au nom du dieu Apollon.

Quel serait l’origine de la Pythie ?

Le mythe raconte qu’au départ, Delphes était un site de pâturage. L’une des chèvres se dirigea auprès de la crevasse et se comporta de manière étrange. Le berger alla donc à la rencontre de la chèvre et se mit à délirer, mais également à prédire l’avenir. Pour les grecs, c’était la déesse de la Terre, Gaia, qui s’adressait à eux.

La crevasse attira de nombreux villageois. Mais certains sont devenus fous et sont même tombés dedans. Au vu du manque de contrôle, les Grecs ont décidé d’avoir une seule jeune fille qui prédirait l’avenir : la Pythie de Delphes était née. On lui construisit un siège au-dessus de la crevasse ainsi qu’un temple.

Mais ce site était dédié à Gaïa et son animal, le serpent Python. Sauf qu’un jour, ce Python terrorisa la région. Pour y mettre terme, Apollon le tua. Pour obtenir le pardon de Gaïa, Apollon s’adressera aux mortels au travers de la Pythie (qui tient donc son nom du Python).

Delphes, lieu sacré

Les personnes qui se rendaient à Delphes pour demander conseil à la Pythie portaient le nom de « consultants ». Une statue en or d’Apollon dominait le temple de la Pythie de Delphes. Mais l’élément le plus important de ce temple était l’omphalos, pierre sacrée pour les grecs. Ces derniers considéraient Delphes comme étant le centre de la Terre, « le nombril du monde », avec pour symbole l’omphalos.

Selon la mythologie grecque, le titan Cronos avalait chacun de ses enfants, puisqu’on lui avait prédit que l’un d’entre eux le détrônerait. Mais sa femme, Rhéa, remplaça son nouveau-né par une pierre. Le titan avala donc la pierre à la place de son fils. Élevé en secret, Zeus détrôna effectivement son père une fois adulte et le força à recracher ses frères et sœurs… Ainsi que la pierre !

Les étapes de la divination

Avant tout contact, la Pythie et ses visiteurs devaient se baigner dans une fontaine. Une fois la question posée, la Pythie mâchait une substance, composée de feuilles de laurier et buvait de l’eau de la rivière Cassotis. Elle s’asseyait sur un siège en forme de chaudron pour inhaler la fumée d’une crevasse située dans le temple. Avec ces vapeurs, la Pythie rentrait en transe.

Elle se comportait alors comme si elle était possédée. Elle avait du mal à aligner des mots de manière cohérente et compréhensible. Pour les grecs, cela signifiait qu’Apollon parlait au travers de la Pythie.

Des prêtres travaillaient auprès de la Pythie pour traduire les phrases de cette dernière. Des poètes transformaient par la suite ces propos en vers. Ensuite, des spécialistes expliquaient aux visiteurs ce que la Pythie avait tenté de dire. Il pouvait y avoir jusqu’à trois Pythies qui donnaient des prophéties en même temps. 

La croyance chez les grecs

La Pythie se rendait à l’adyton pour donner ses prophéties. Les grecs étaient très superstitieux et croyants. La religion avait une grande importance dans leur société, leur vie quotidienne et leur manière de penser. Pour chaque décision importante, les Dieux sont sollicités pour connaitre leur avis.

Lorsqu’une armée partait en guerre, les devins devaient prédire si les dieux étaient favorables au combat. Si la bataille était perdue, la faute revenait donc… au devin. Ce dernier était alors accusé d’avoir mal interprété les signes.

Des métiers ont même été créés autour de la divination. Le théoropote était un délégué envoyé par le roi ou une cité pour consulter un oracle. Autre métier étonnant : celui du chresmologue. Ce dernier était un collectionneur et marchand de prophéties !

Mais il y avait d’autres endroits en Grèce où il était possible d’interroger les Dieux. Les malades allaient à Epidaure, pour voir Esculape, fils d’Apollon. Esculape était le dieu médecin. L’oracle le plus ancien de Grèce se trouvait à Dodone. Le sanctuaire était dédié à Zeus et Dioné (mère d’Aphrodite).

Des prophéties à double sens

Les prophéties de la Pythie étaient difficilement compréhensibles, ce qui a pu mener à la confusion. Un des exemples les plus célèbres est celui de Crésus. Ce dernier était roi de Lydie. Son royaume étant menacé par le roi Cyrus, il avait consulté la Pythie pour connaître l’avis d’Apollon.

Cette dernière a répondu que « s’il faisait la guerre aux Perses, un grand empire serait détruit ». Mais elle n’a pas dit lequel. Crésus attaqua donc son ennemi qui s’avéra plus fort que lui. Crésus a donc mené son empire à sa fin.

Mais comment expliquer le mystère de la transe de la Pythie ?

 Si de nombreuses théories tentent d’expliquer ce comportement étonnant, beaucoup se rejoignent sur l’existence de gaz neurotoxiques au niveau de la faille. Cette faille libérerait apparemment de l’oxyde d’éthylène, issu du sous-sol du Mont Parnasse.

Inhalé en grande quantité (ce qui était le cas pour la Pythie), il donnerait des hallucinations. Mais comment la Pythie aurait-elle pu délivrer des prédictions vraies ? Il pourrait évidement s’agir d’une simple coïncidence. Ce qui est l’explication la plus vraisemblable. Mais pour beaucoup, cette partie de l’histoire n’a pas encore livré tous ses secrets….

L’histoire de la Pythie de Delphes est fascinante. Ces jeunes filles ont eu un rôle central dans les décisions politiques mais aussi personnelles durant une grande partie de l’Antiquité. L’origine des divinations de la Pythie n’a pas encore été entièrement élucidée. Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

A lire également : Les Illuminati, origines historiques d’une théorie du complot tenace…

 

Sources :

Quitter la version mobile