Site icon Cultea

Black Friday : découvrez l’histoire de cette folle journée de soldes !

Black Friday : découvrez l'histoire de cette folle journée de soldes ! - Cultea

Arrivé en Europe depuis près de 10 ans via des plateformes telles qu’Amazon, le Black Friday est bien plus ancien. En effet, son origine remonterait jusqu’aux années 1930 aux Etats-Unis. Retour sur l’histoire de cette tradition devenue l’une des journées les plus lucratives de l’année pour les commerçants. 

Quand a lieu le Black Friday ?

D’abord, comme on tend à le croire aujourd’hui, le Black Friday n’est pas censé s’étaler sur une semaine, voire tout le mois de novembre. Non, c’est le vendredi qui suit la célébration de Thanksgiving aux USA.

Thanksgiving est une fête célébrée aux Etats-Unis le quatrième jeudi de novembre. Cette journée est basée sur le partage d’un repas très riche où la dinde a la place principale. Sa date a été déterminée par le président Franklin Roosevelt en 1939. Cette fête prend son origine dans le repas partagé entre les colons anglais et les Amérindiens après un hiver particulièrement rude en 1621. Les colons souhaitaient remercier le Seigneur de leur avoir permis de survivre, mais aussi de leur avoir offert des moissons très généreuses, ainsi que du gibier et du poisson en abondance.

Le Black Friday est donc le lendemain de ce jour de célébration : le quatrième vendredi du mois de novembre.

Quelles origines pour cette journée de soldes ?

Le Black Friday est une grande journée de soldes qui démarre la période des achats de Noël. Cependant, à quand remonte cette tradition ? Certainement pas au premier Thanksgiving.

En effet, la première mention du Black Friday remonte à 1951 dans la presse. À cette époque, le terme désigne le jour de congé que prennent les employés au lendemain de Thanksgiving pour avoir un long week-end, ce qui engendre des embouteillages monstres sur les routes. Cette expression est utilisée de manière péjorative par la police de Philadelphie pour désigner les embouteillages et mouvements de foule qu’occasionne cette journée de congés.

En 1960, pour enlever cette mauvaise image des embouteillages, les commerçants expliquent que ce jour leur permet de sortir du rouge (comprendre du déficit) et donc de réécrire à l’encre noire sur leurs livres de comptes.

C’est dans les années 1970 que les commerçants décident d’utiliser cette expression en instaurant une journée de grandes soldes. De cette manière, ils marquent le début de la période des achats de Noël. De plus, cela leur permet d’attirer le plus grand nombre de clients possible dans leurs commerces en leur proposant des réductions toujours plus impressionnantes.

Passer de l’émerveillement à la lassitude

Depuis sa création, le Black Friday est un phénomène qui ne cesse de croître. En effet, cette tradition autrefois purement américaine s’est exportée dans de nombreux pays. En Europe, cette journée est arrivée au début des années 2010, d’abord avec les géants américains du web comme Amazon, puis dans tous les types de commerces, des grandes surfaces aux boutiques indépendantes. Tout cela n’a cessé de monter comme un soufflet jusqu’à devenir une idée dénaturée. Aujourd’hui, cet événement s’étend sur presque tout le mois de novembre en France. Les commerçants y voient un moyen d’augmenter leurs ventes juste avant les achats de Noël.

Cependant, même aux Etats-Unis, on remarque une certaine lassitude de la part des clients. Aujourd’hui, on sait que de nombreuses marques gonflent leurs prix juste avant les périodes de promotions et ce vendredi n’y coupe pas.

De plus, avec les nouveaux modes de consommation plus éthiques et respectueux de la planète, cette journée perd en sens. Aujourd’hui, de plus en plus de marques décident de ne pas se joindre à cette folie acheteuse en justifiant des tarifs justes toute l’année et une manière de consommer plus responsable.

Image diffusée par la marque Monki qui ne fait plus de Black Friday depuis 2019.

Non, le Black Friday ne tire pas son origine de l’esclavage

Depuis 2013, on retrouve régulièrement des accusations sur les réseaux sociaux dans le courant du mois de novembre. Selon certains, il semblerait que le Black Friday tire son origine de l’esclavage. En effet, certains affirment que ce jour serait en fait un jour durant lequel les esclavagistes bradaient leurs esclaves avant d’aller en chercher d’autres en Afrique. D’où le nom de Black Friday.

Cependant, cette théorie, qui peut sembler plausible, est sans fondement historique. En effet, l’abolition de l’esclavage aux USA remonte à 1865. La seule mention d’un Black Friday à cette époque renvoie à un vendredi durant lequel deux spéculateurs ont tenté de manipuler le cours de l’or. Ensuite, le mot ne réapparaît qu’en 1951 dans la presse. Il n’y a donc aucun lien entre la traite négrière aux USA et le Black Friday, apparu plus d’un siècle après l’abolition de l’esclavage.

À présent, vous en savez plus sur cette journée qui, aujourd’hui, a tendance à être de plus en plus décriée. De son origine à aujourd’hui, le Black Friday ne cesse de faire parler de lui. Et vous, allez-vous en profiter pour commencer vos achats de Noël ou bien vous faire plaisir avec les promotions ? 

 

Sources :

Quitter la version mobile