Pourquoi les flamants roses sont-ils roses ?

| | ,

Avec leur couleur hors du commun, les flamants roses fascinent. Mais d’où leur vient donc cette superbe teinte ?

Le flamant rose fait partie de la famille des phoenicopterides. Elle est composée de six espèces : le flamant nain, le flamant de James, le flamant des Caraïbes, le flamant du Chili, le flamant des Andes, et, le plus connu, le flamant rose.

Flamants roses - Cultea

Les flamants roses vivent au sud de l’Espagne et de la France, mais aussi sur le continent africain, au Moyen Orient et en Asie du Sud. Tout leur corps est rose : leurs plumes, leur bec, ainsi que leurs pattes !

Ils ne naissent pas roses, ils le deviennent !

À la naissance, les petits flamants ne sont pas roses, mais gris, voire blancs ! En grandissant, ils se colorent peu à peu uniquement grâce à leur alimentation. C’est vers l’âge de trois ans qu’ils deviennent vraiment roses. En effet, les flamants roses mangent une algue rose qui se trouve dans les lagunes et les marais salants, ainsi que des artémies, de petits crustacés, contenant un pigment responsable de la couleur rose des flamants : le carotène. Les pigments caroténoïdes sont les mêmes que ceux que l’on retrouve dans les carottes ! Une fois digérés, ces pigments colorent la peau et les plumes des flamants roses.

Flamants roses - Cultea

Rose un jour, mais pas rose toujours…

Les flamants n’ont pas tous la même nuance de rose. La couleur peut ainsi aller du blanc légèrement rosé au rose foncé, voire saumon. Cela varie en fonction de l’environnement et de la quantité de nourriture qu’ils trouvent. Ils peuvent donc avoir été roses, puis redevenir gris, s’ils manquent de nourriture. Ces oiseaux, qui peuvent vivre jusqu’à 50 ans, ont donc le temps de changer de couleurs !

Les flamants roses ne sont pas toujours roses - Cultea

Les flamants roses étaient déjà connus des Égyptiens ! En effet, ces derniers les considéraient comme l’incarnation du Phénix et un hiéroglyphe en forme de flamant était utilisé pour signifier la couleur rose !

 

Sources :

Précédent

« The Book of Boba Fett » : la promesse d’une série à la hauteur des attentes

Les procès d’animaux au Moyen Âge : les bêtes face à la justice

Suivant

Laisser un commentaire