PGW 2023 : Premières impressions sur « Banishers : Ghosts of New Eden »

Le prochain jeu de l’éditeur Don’t Nod vient tout juste d’être repoussé du 7 novembre 2023 au 13 février 2024. Banishers : Ghosts of New Eden est un action-RPG riche en contenu, que nous avons eu la chance de tester lors de la Paris Games Week 2023. Voici nos premières impressions.

Une histoire complète et intéressante

New Eden, 1695. Antea Duarte et Red Mac Raith sont des Banishers. Les deux amants ont fait le serment de chasser les esprits qui tourmentent les vivants. Mortellement blessée à la suite d’une mission désastreuse, Antea devient l’un de ces fantômes qu’elle déteste tant. Désespéré, le couple part explorer les terres hantées d’Amérique du Nord, à la recherche d’un moyen de libérer Antea de sa terrible condition.

C’est la description de l’histoire de Banishers : Ghosts of New Eden que l’on peut retrouver sur le site de Don’t Nod. La démo présentée à la Paris Games Week nous propulsait au second chapitre du jeu. On est directement amenés à discuter avec une poignée de personnages, tous aussi caractériels les uns que les autres. En quelques minutes, on s’aperçoit que le jeu dégage une forte identité et parvient à ancrer son monde ainsi que ses dogmes avec aisance. On évolue donc avec deux personnages complémentaires sur tous les aspects, qu’ils soient techniques ou narratifs. Leur dynamique est agréable et promet pour la suite. Notamment sur le plan émotionnel.

Red et Antea main dans la main

Quand on parcourt le menu, on trouve une mine d’informations sur l’univers et les personnages qui donne envie de s’y plonger. On nous annonce une aventure fantastique et ésotérique dans un monde qui semble tenir à ses traditions. La démodonne envie d’en savoir plus et avec ces quelques minutes de jeu on le sait déjà : l’écriture et le world building seront sans aucun doute les points forts du jeu. A cela, on peut ajouter le dynamisme déjà souligné pour le duo de personnages principaux, mais qui s’étend à chaque interaction aussi divertissante qu’intrigante.

Un gameplay habile

Vous l’aurez compris, Banishers : Ghosts of New Eden repose en grande partie sur son duo de personnages. Alors que l’on contrôle Red, on peut interchanger avec Antea pour débloquer de nouvelles capacités surnaturelles. Les armes de monsieur et les pouvoirs de madame se combinent très bien au combat et donnent ensemble un sentiment de satisfaction en tant que joueur. On notera d’ailleurs que chacun d’eux possède un équipement à améliorer au fil du temps. On retrouve également un arbre de compétences qui développe les skills de Red comme d’Antea toujours, dans le menu principal.

L’arbre de compétences du jeu

Le monde ouvert est vaste et regorge de paysages magnifiques. Là aussi, on peut l’explorer à deux niveaux grâce aux capacités d’Antea. On a envie de s’y perdre et d’aller explorer les moindres recoins. On reprochera seulement à la carte de ne pas être assez précise par moments, nous laissant parfois un peu perdus dans ce monde si gigantesque. Dernier point, le jeu promet de présenter à son joueur des choix décisifs pour l’intégralité de l’histoire. Red sera visiblement amené à devoir sacrifier des âmes pour conserver celle de sa bien-aimée, et la décision semblerait appartenir au joueur

Banishers : Ghost of a New Eden sera disponible dès le 13 février 2024 sur PC, Playstation 5 et Xbox Series X. Il est possible de le précommander dès maintenant dans plusieurs éditions sur le site de Focus Entertainment.

Le dernier trailer de Banishers : Ghosts of a New Eden

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile